Titre:Mines/Respect du contenu local : la société SPIC-Guinea, un bel exemple

15

Implantée dans la préfecture de Boffa, la société SPIC-Guinea fait du respect du contenu local une priorité en République de Guinée. Ce, conformément aux instructions des autorités à travers le nouveau code minier si cher au chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

C’est dans cet ordre d’idée qu’elle (SPIC-Guinea) a lancé le 27 juillet 2020, un appel d’offres pour le transport routier de la Bauxite. Cet appel d’offres était réservé uniquement aux entreprises guinéennes et elle a exigé le retrait de toutes les entreprises étrangères ou contrôlées par des capitaux étrangers.

« Au terme de cet appel d’offres, une vingtaine d’entreprises avaient soumissionné et après les études et tous les dépouillements, la société SPIC-Guinea a retenu treize (13) entreprises qui répondaient relativement aux exigences de la société dont 3 ont été appelées pour la première phase du processus du transport routier de la Bauxite. Ces trois entreprises sont Maconater Sarl, Akita et Proguinée », nous apprend-on.

Selon nos informations, dans le cadre de la construction de son port minéralier en construction, un vaste programme de relocalisation des impactés du projet est en cours pour la construction de près de 300 bâtiments dans le district de Koundindhe, au bénéfice des impactés du village de Tougnifilidy.

La première phase de ce projet, nous informe-t-on, comprend une trentaine de bâtiments dont une grande mosquée, un terrain de football, des forages, et des pistes rurales. Et la réalisation de ces nombreux projets sera confiée aux entreprises locales communautaires après des appels d’offres publics compétitifs.

Toujours dans la même logique et dans un passé récent, la piste rurale reliant le secteur de Balandougou à la Commune rurale de Douprou, dans la préfecture de Boffa, offerte par cette société (SPIC-Guinea), a été officiellement inaugurée. La réhabilitation de cet ouvrage qui s’inscrit dans le programme d’appui au développement communautaire de la société SPIC-Guinea, est un acte important dans le respect du contenu local et du raffermissement des liens de coopération avec les communautés riveraines de son projet.

Les travaux de cette piste d’une distance d’environ 16 kilomètres de long ont consisté au reprofilage, à la réparation, à l’élargissement de la piste complètement dégradée, huit nouveaux radiers et 16 kilomètres de fossés de drainage double côtés ont été construits, et le volume de remblai est environ 200 000 mètres cubes de granulés de latérite, et tous ces travaux sont confiés aussi à la société communautaire après un appel d’offre public, mais favorable aux entreprises locales surtout communautaires.

Ces nombreuses actions réalisées par la société SPIC-Guinea s’inscrivent dans le cadre du respect du contenu local, dans l’esprit d’appui au développement local et au renforcement effectif de la capacité des entreprises locales. Un bel exemple à suivre par d’autres sociétés évoluant dans le secteur minier guinéen.

Lu sur guineemining

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 + quatorze =

Résoudre : *
17 − 8 =