Guinée-Infrastructures: Le Ministère des TP annonce des Programmes d’Urgence de l’Entretien Routier de Mars à Juin 2021

17

En dépit de tous les efforts consentis, les infrastructures routières et leurs niveaux de service demeurent et restent insuffisants au regard de la demande actuelle du trafic routier.

C’est pour remédier à ces fléaux que le Ministère des Travaux Publics a fait cette semaine, des annonces relatives aux Programmes d’urgence de l’Entretien Routier de la période allant de Mars-Juin 2021.

 Dans sa déclaration, le département en charge des TP a informé qu’en une décennie, l’Etat Guinéen, grâce à l’appui technique et financier de ses partenaires, a réalisé des investissements importants dans le sous-secteur des travaux publics en vue de résorber le déficit d’infrastructures routières et de corriger le manque d’entretien.

Selon les informations récentes tirées des données routières de la Banque Mondiale  (BM) montrent que seulement 30% du réseau des routes nationales sont en bon état et 75% de routes nationales non revêtues sont en mauvais état et quasi impraticables en saison des pluies. Cet état de fait est principalement dû à la fois au manque d’entretien régulier et à la vétusté de ces infrastructures.

A l’occasion, elle a rappelé que la stratégie de l’entretien routier ces dernières années, a été guidée par la logique d’urgence due à la faible capacité de programmation de l’administration routière, au retard dans le relevé des dégradations du réseau routier, à l’inadéquation des ressources financières et des besoins ainsi qu’à la lenteur dans le processus de passation des marchés.

Pour sortir de cette situation d’urgence cyclique qui devrait être l’exception, le Ministère des Travaux Publics a mis en place une nouvelle stratégie qui s’appuie sur un système de gestion de l’entretien routier dans le but d’    instituer des mécanismes rigoureux et fiables de programmation routière rationnaliser la gestion des ressources humaines, financières et matérielles; de rechercher la meilleure adéquation possible entre les ressources et les besoins.

En plus, Le MTP envisage également d’instaurer un audit technique régulier pour accompagner l’ensemble du processus de mise en œuvre des programmes d’entretien routier pour une meilleure gestion.

Par ailleurs, le Ministre a soutenu que la finalisation de la mise en place de l’Agence de Gestion Routière (AGEROUTE) et la restructuration du Fonds d’Entretien Routier (FER) en un fonds de 3ème génération doivent être rapidement opérées.

Elle a également affirmé que ces réformes permettront d’améliorer le système de gestion de l’entretien routier.

En outre, pour s’affranchir des contraintes liées á la fois à la saisonnalité des travaux, à la mise en place du budget de l’Etat, aux procédures de passation des marchés publics et tenant compte des calendriers spécifiques de l’entretien routier, le Ministère a élaboré un planning de mise en œuvre des projets d’entretien routier sur financement du FER comme suit :

Mois de Juillet, établissement des missions de relevés des dégradations, l’élaboration du programme de travail, le bouclage de financement avec le FER, en Août- Septembre, processus de passation des marchés publics en appels d’offre ouverts ; Octobre-Avril, exécution du programme d’Entretien Routier.

 

Par la même occasion, le la Ministre des TP a informé que le programme d’entretien routier 2021 est reparti en 2 phases pour une enveloppe financière estimée à 637 milliards GNF.

L’exécution de la 1ère phase de ce programme sera partiellement prise en charge pour un montant de 82,9 milliards GNF par le FER. Ce qui laisse apparaitre un gap financier de 551, 7 milliards GNF.

En raison des contraintes budgétaires actuelles, la Ministre a fait des propositions de couverture de ce gap sur la période 2021-2022.

Mais compte tenu de l’imminence de la saison des pluies, le Ministère entend recourir à la procédure accélérée en référence à la clause « Urgence Simple » du code des marchés publics pour l’exécution de cette 1ère phase sous forme d’un programme « d’urgence » de Mars à Juin 2021.

Au terme des débats, le conseil a soutenu la Ministre, pour avoir pris des mesures par rapport aux problèmes du secteur et recommandé l’examen urgent par le pool économique du gouvernement du Programme d’Urgence de l’Entretien Routier – Phase 1 pour la période allant de Mars à Juin 2021.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatorze + 2 =

Résoudre : *
21 + 25 =