En 2023, les exportations d’or brut du Gabon ont diminué de manière significative, passant de 43,9 milliards de FCFA en 2022 à seulement 8,5 milliards de FCFA, selon les données du ministère de l’Économie. Cette baisse de 80,7 % révèle l’impact de la mise en service de la première raffinerie d’or du pays, la Raffinerie Gabonaise de l’Or (RGO), inaugurée le 2 juin 2023.

Cette raffinerie, opérant avec une capacité de raffinage de 7 à 10 tonnes d’or par an, était censée permettre au Gabon de valoriser localement son or brut, précédemment exporté tel quel, faute de capacités de transformation sur place.

Sous l’impulsion du gouvernement de l’époque, dirigé par Alain Claude Bilie-By-Nze, des mesures avaient été prises pour encourager le raffinage local de l’or. La baisse des exportations d’or brut en 2023 suggère que le Gabon progresse vers ses objectifs de réduction des exportations de matières premières non transformées, conformément à sa stratégie de valorisation locale des ressources naturelles.

Toutefois, la Société Équatoriale des Mines (SEM) indique que la production aurifère du Gabon reste modeste, s’élevant à seulement 2 tonnes par an, principalement issue du traitement de l’or alluvial.

Dans le cadre de ses projets futurs, le Gabon ambitionne d’augmenter sa production afin de constituer une réserve stratégique d’or, ce qui renforcerait sa crédibilité sur les marchés internationaux.

SG

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 ⁄ 2 =