Journée mondiale de la jeunesse:  »Les jeunes sont touchés et souffrent de pertes d’emplois… » ( ministre)

39

La Guinée à l’instar des autres pays du monde célèbre le 12 Août de chaque année la Journée Internationale de la Jeunesse. Cette année, elle est célébrée sous le thème« Transformer les systèmes alimentaires : les innovations des jeunes pour la santé humaine et celle de notre planète ». Cet engagement met en évidence les diverses manières dont les jeunes enrichissent les institutions, apportent des solutions et influencent les décisions à travers leurs organisations et réseaux d’organisation aux niveaux local national et mondial.

Pour rappel, c’est en 1991 que les jeunes réunis à vienne (Autriche), pour le 1er Forum Mondial de la Jeunesse organisé par le Système des Nations Unies, ont proposé d’instituer une journée internationale de la Jeunesse.

En 1998, la première conférence mondiale des Ministres de la Jeunesse, organisée par le Gouvernement Portugais en collaboration avec les Nations Unies à Lisbonne du 8 au 12 AOÛT 1998, a adopté une résolution consacrant le 12 AOÛT de chaque année comme Journée Internationale de la Jeunesse.

La célébration de cette journée est une occasion d’attirer l’attention de la communauté internationale et les Gouvernements sur les problématiques liées à la situation des jeunes et de mettre en avant leur potentiel en tant qu’acteurs majeurs du développement. Plus de trois quarts de cette population (77,5 %) ont moins de 35 ans et les jeunes de 15 à 35 ans représentent près du tiers (32,5 %).

Cette célébration permet également de faire un rappel du programme d’action mondial pour la jeunesse des nations unies avec ses 15 domaines prioritaires et d’accroitre les occasions offertes aux jeunes de participer pleinement à la vie sociale, de façon tangible et constructive.

Après Fria et Kindia, nous célébrerons en différé cette année le 22ème anniversaire de la Journée Internationale de la Jeunesse dans la préfecture de Boffa. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du respect du contexte de crise mondiale marquée par la présence de la pandémie de la Covid-19 dans presque tous les pays et dont les impacts négatifs sont fortement ressentis dans tous les domaines et par toutes les couches sociales. Les jeunes sont particulièrement touchés et souffrent de nombreuses pertes d’emplois enregistrés depuis le début de la pandémie.

Mesdames et Messieurs

Cette journée permet en outre de réfléchir sur les réponses à apporter à ces défis qui se posent principalementen termes d’investissements pour faire face à la forte demande sociale, notamment par la création massive d’emplois publics et privés, la construction d’infrastructures socioéducatives sportives, culturelles etc.

Mais au-delà de la recherche d’un emploi productif et décent, les attentes des jeunes portent sur d’autres dimensions, sources d’épanouissement personnel non moins importantes comme l’acquisition d’une éducation de qualité et d’une qualification professionnelle, des soins de santé adéquats, l’engagement citoyen et la représentation dans la vie politique, ainsi que des opportunités pour la pratique des activités sportives, socioéducatives, artistiques et culturelles.

Mesdames et Messieurs,

Dans notre pays, en dépit des efforts louables fournis par le gouvernement ces dernières années pour résoudre cette épineuse question d’emploi et d’insertion socioprofessionnelle des jeunes, le chômage et le sous-emploi, les problèmes d’éducation, de formation et de santé sont entre autres persistants.

Conscient de cette situation et du fait qu’aucun enjeu du développement et de paix ne saurait se gagner sans la participation effective et active des jeunes, le Gouvernement à travers mon département s’engage à investir davantage en faveur de l’épanouissement de ces jeunes, par la création massive d’entreprises de jeunes, tel que décidé par son Excellence Monsieur le Président de la République,Professeur Alpha CONDEdans son nouveau sextennat.

Le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES II) en cours d’élaboration, qui considère les jeunes comme « les vecteurs des changements sociaux » majeurs, fait de la valorisation du capital humain une de ses grandes priorités.

Vive les jeunes de Guinée

Vive les jeunes d’Afrique et d’ailleurs

Je vous remercie

Assiatou Baldé, Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × cinq =

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =