Infrastructure: Dégradation de la route Dubréka ville- commune rurale Khorira

53

Sur la nationale N°3, les usagers ont de la peine à pratiquer l’axe Dubréka ville-commune rurale Khorira à cause de l’état de dégradation très poussé de cet axe routier. Une situation qui devient, de plus en plus préoccupante en cette période de grande pluie.

Pour réduire la souffrance des usagers de cette route, autorités, personnes de bonne volonté et populations de Dubréka se mobilisent pour boucher les grands trous qui se trouvent sur tout le long de la route.

A Dubréka, sur l’axe Kagbélen-commune rurale Khorira, il n’est pas rare de voir sur le long de cette route, des vieux véhicules et ceux apparemment neufs, immobilisés pour raison de panne. Des pannes qui sont généralement dues au mauvais état de la route, aggravé en cette période hivernale.

Cet axe routier, c’est bien sur la nationale N°3 Conakry-Boffa qui offre des fois du spectacle en voyant des engins s’enfoncer dans la boue, difficile, voire impossible de s’en sortir.

Pourtant, avant les grandes pluies, l’Etat semblait prendre le devant, en programmant des travaux de colmatage avec du goudron. Des travaux qui ont été bien entamés à la satisfaction des usagers de cette route. Mais très malheureusement, ces travaux aussitôt commencés, aussitôt arrêtés, pour des raisons inconnues.

Avant ces réparations, il y en a eu d’autres au niveau des ponts. Là aussi, les entreprises auxquelles les travaux de réparation ont été conviés, n’ont pas bien fait. Et tout est très gâté aujourd’hui. Alors qu’on apprend que ce sont des centaines de millions par-ci et des milliards par-là, que l’Etat dégage pour les travaux d’entretien de ces routes. Mais par faute de suivi et le comportement véreux de certains cadres, aucun travail sur cet axe routier n’est correctement bien exécuté. Une peine énorme pour les usagers.

C’est justement, pour réduire ces calvaires que les autorités locales, les personnes de bonne volonté, notamment l’ancien maire de la commune rurale de Khorira Lama Bangoura, les sociétés de carrière ALAME et AMG avec l’accompagnement communautaire se donnent la main pour réparer les points critiques avec les moyens de bord, en attendant les travaux d’envergure de l’Etat qui sont toujours mal faits par les entreprises adjudicatrices. Ce qui représente des pertes pour l’Etat et souffrance pour les populations.

Avec AGP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × 4 =

Résoudre : *
13 + 27 =