En Guinée, le gouvernement a suspendu, à travers un communiqué, toutes les activités d’exploitation de l’or et du diamant sur toute l’étendue du territoire national, ce jusqu’à nouvel ordre. Cette décision est tombée comme un coup de foudre au milieu des exploitants de l’or qui, de surcroît, sont sommés de libérer les sites d’orpaillage au plus tard le 30 juin.

Face à cette décision, certains acteurs du secteur pensent que le gouvernement agit dans l’intérêt général de tous les guinéens. C’est le cas de Empereur Oumar Diawara, Président Directeur Général de la société Diawara Gold Minining. Réagissant face à ce communiqué, cet entrepreneur minier pense que les autorités guinéennes agissent dans l’intérêt supérieur de toute la nation guinéenne.

« Vous savez, personne n’est au dessus de la loi.[…] Au départ, quand cette décision a été annoncée, on avait pas compris. C’est après que l’Etat nous a fait comprendre les enjeux par rapport à ce qui se passe. Et effectivement, on a vu que c’est l’Etat qui a raison. Nous savons que nous sommes en saison pluvieuse, c’est vrai. Mais on avait plaidé à ce qu’on nous donne un mois pour que tout le monde se prépare pour quitter le terrain. C’est ce qui a été accepté », a fait savoir Empereur Oumar Diawara.

Après cette entente entre les orpailleurs et le gouvernement, une démarche de sensibilisation a été engagée emmenant les exploitants artisanaux à adhérer à la décision de l’autorité.

« Je crois bien qu’avec la sensibilisation qu’on a eu à faire sur le terrain, tout le monde est en train de se préparer à exécuter la demande de l’Etat. Il faut respecter l’autorité de l’Etat. Dans ces genres de situations, je pense que le Président et son Gouvernement agissent pour l’intérêt général de toute la nation. Ce n’est pas pour faire plaire à quelqu’un, mais c’est d’agir pour le bien de tous les guinéens », précise le jeune minier, membre de l’Union nationale des orpailleurs de Guinée.

Dans le communiqué, le gouvernement a justifié les raisons de la suspension à travers plusieurs aspects, parmi lesquels l’utilisation des produits chimiques, comme le mercure, le cyanure, etc, afin de protéger l’environnement. Pour le Directeur Général de la société Diawara Gold Mining, l’interdiction de l’utilisation de ces produits est une décision salutaire.

« L’interdiction de l’utilisation des produits tels que vous avez cité est une bonne décision à mon avis. Car aujourd’hui, tous les spécialistes de l’or connaissent l’inconvénient du mercure. Nous sommes beaucoup victimes de ça. Aussi, il ya beaucoup de personnes qui paient de l’or et qui essaient d’utiliser le mercure pour mettre le faux carat là-dessus. Quand tu finis d’acheter cet or, 72 heures après, tu vas voir que le carat avec le poids que tu as acheté n’est plus compatible, avec ça tout le temps c’est des pertes. Et si l’Etat a pris sa décision c’est en connaissance de cause. Tout ce qu’on demande à l’Etat, c’est d’accepter les plaidoyers que nous avons faits, parce que nous sommes là aussi pour accompagner l’Etat. Et on fera tout ce qu’il faut pour être utiles ».

Depuis quelques semaines, Empereur Oumar Oumar Diawara a rendu sa démission de son poste de Secrétaire chargé de la protection de l’environnement au sein de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG). Il justifie cette démission à travers l’incompatibilité de sa mission et la démarche entreprise par la hiérarchie de son organisation.

« C’est une décision non seulement personnelle mais aussi administrative. Au debut, l’ambition que j’avais par rapport au poste que j’occupais, j’ai vu qu’il y a beaucoup de manquements qui n’ont pas été exécutés tel que je voulais. Alors j’ai décidé de démissionner pour ne pas que celui qui a envie de faire conformément à leur programme, puisse le faire. Puisque moi j’ai un programme plus fort que ça. Donc si je ne peux pas le faire en étant à ce poste, alors je dois laisser la place à quelqu’un d’autre. Et je pense que cela n’impactera pas le déroulement des activités de l’Union ».

Au terme de son intervention, Empereur Oumar Oumar Diawara a invité l’ensemble des professionnels de l’or à se donner les mains, de prôner la paix et de vivre en harmonie. « Je demande à tous les orpailleurs de se donner la main, de serrer les rangs, de s’aimer et de se défendre. Ensuite, de respecter l’autorité de l’Etat. Qui parle de l’Etat, parle de nous tous », a-t-il conclu.

Sylla Youn, pour guineeminesnature.com

Tel: 624 36 64 35 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =