Afrique du Sud : Rio Tinto trouve un accord avec la communauté locale pour reprendre la production

98

Après de nouveaux actes de violence à proximité de ses opérations et le décès d’un employé, Rio Tinto avait suspendu le 30 juin la production de sables minéraux. Grâce aux négociations supervisées par les autorités de la province du Kwazulu-Natal, une solution définitive semble avoir été trouvée.

En Afrique du Sud, Rio Tinto reprendra la production de sables minéraux à Richard Bay Minerals (RBM) lundi prochain, soit le 12 juillet. C’est l’annonce faite le 8 juillet par Sihle Zikalala, Premier ministre du Kwazulu-Natal, juste une semaine après la décision prise par le géant minier australien de suspendre ses activités sur le site.

« Dans le cadre des efforts concertés du gouvernement provincial pour sauver l’investissement de plusieurs milliards de rands de RBM, nous avons rencontré diverses parties prenantes pour traiter les préoccupations et les défis en matière de sécurité qui ont conduit à la décision de la société d’arrêter les opérations », a déclaré le dirigeant, dans des propos relayés par Mining Weekly.

Sihle Zikalala explique qu’un compromis a été trouvé avec la communauté locale, auteure des actes de vandalisme qui mettaient en danger le personnel de Rio Tinto. Alors que les revendications ont principalement trait au manque d’emplois, la société s’est en effet engagée à réserver 50 % de ses postes d’ouvriers disponibles aux membres de la communauté Sokhulu.

Si cette concession de Rio Tinto devrait ramener le calme, notons que les forces de l’ordre continueront néanmoins de surveiller la zone durant le temps nécessaire. D’autres motifs de revendications feront l’objet, apprend-on, de discussions ultérieures entre les différentes parties.

(Agence Ecofin)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize + 16 =

Résoudre : *
11 − 3 =