Guinée Business Forum : ouverture de la réunion de lancement des travaux

10

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a présidé ce mercredi la cérémonie d’ouverture de la réunion de lancement des travaux du Guinée Business Forum (GBF).

Organisé par le ministère de l’Industrie des Petites et Moyennes Entreprises, en collaboration avec le secteur privé, et la Société Financière Internationale (SFI), le GBF est une plate-forme nationale de dialogue entre l’Etat et le secteur privé. Elle vise à améliorer l’environnement des affaires et entamer la transformation structurelle de l’économie guinéenne.

Cette réunion est une occasion pour les membres du comité de pilotage d’aborder la question du lancement de la révision du code des investissements, mais aussi celle relative à l’opérationnalisation du décret D/2019/263/PRG/SGG portant sur le contenu local. Les discussions porteront sur également l’opérationnalisation du GBF. Il s’agira aussi de recueillir les contributions de toutes les parties prenantes, plus spécifiquement du secteur privé, principal bénéficiaire.

Pour le ministre d’Etat, ministre de l’Industrie des Petites et Moyennes Entreprises, la tenue de cette réunion matérialise la vision du Président de la République Pr Alpha Condé pour l’établissement d’une relation de confiance entre le pouvoir publique et le secteur privé basée sur la concertation permanente et un partenariat mutuellement avantageux. Selon Tibou Kamara, la présente rencontre marque le lancement des activités du Guinée Business Forum en tant que plateforme de dialogue publique et privé et le processus engagé augure de perspectives prometteuses qui conduira à des réformes favorables, mais aussi à l’amélioration du climat des affaires et la transformations structurelles escompter de l’économie guinéenne avec l’implication de l’ensemble des acteurs.

Au nom de la Société Financière Internationale, Mariama Ciré Sylla a rappelé que malgré les nombreuses réformes pour l’essor du secteur privé guinéen, certains défis non les moindres se dressent encore devant le Gouvernement pour l’amélioration du climat des affaires en vue de tirer de ces avantages comparatifs pour attirer les investissements étrangers tout en facilitant l’investissement domestiques à son développement.

En procédant au lancement des travaux du comité de pilotage du GBF, le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana a affirmé que la tenue de cette réunion est l’aboutissement d’un long processus. Pour le locataire du palais de la Colombe, dans le contexte actuel de bouleversement du système productif et de l’activité économique de manière générale, en raison de la COVID-19 la nécessité d’un cadre de dialogue publique privé structuré est plus que pertinente, elle est rendue impérieuse pour renforcer la résilience de l’économie. Un dialogue public privé structuré et inclusif est indispensable pour mieux cerner les obstacles, repérer les opportunités et concevoir des interventions pour l’amélioration significative du climat de l’environnement des affaires et la promotion d’un meilleur développement du secteur privé.

Il faut préciser que l’identification des modalités d’application du décret sur le contenu local, la présentation des axes et étapes de réformes du code des investissements, sont principalement les résultats attendus à l’issue des travaux de cette première réunion.

CCPG

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × 3 =

Résoudre : *
12 × 9 =