(Agence Ecofin) – Le Conseil de l’hydrogène souligne que les capacités de production des projets annoncés à l’échelle mondiale ne représentent qu’environ la moitié des volumes d’hydrogène propre nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 45 % d’ici 2030, et atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050.     

La capacité de production cumulée de l’ensemble des projets d’usines d’hydrogène propre annoncés en Afrique devrait atteindre 1,5 million de tonnes par an (Mtpa) en 2030, a révélé le Conseil de l’hydrogène (Hydrogen Council) dans un apport publié le 11 mai en collaboration avec le cabinet de conseil McKinsey & Company.

Intitulé « Hydrogen Insights 2023 », le rapport précise que quelques-uns de ces projets devraient entrer en production en 2025, année durant laquelle la capacité cumulée de production d’hydrogène à faible empreinte carbone sur le continent atteindra le seuil de 0,1 million de tonnes par an.

A l’échelle mondiale, la capacité de production de l’ensemble des projets des usines d’hydrogène propre déjà annoncés devrait atteindre 38 millions de tonnes par an en 2030.

Plus 66% de cette capacité concerne l’hydrogène vert (produit par l’électrolyse de l’eau en utilisant une électricité issue exclusivement de sources renouvelables), alors que le reste concerne l’hydrogène dit bas carbone (produit à partir des combustibles fossiles, mais décarboné grâce à des techniques de captage et de stockage de carbone).

L’Europe arrive en tête de liste des régions où les capacités de production sont les plus importantes (13 Mtpa à l’horizon 2030), devant l’Amérique du Nord (9,3 Mtpa), l’Amérique latine (5,2), l’Océanie (4,7), le Moyen-Orient (2), l’Afrique (1,5), la Chine (1,1), le reste de l’Asie (0,8) et la Japon et la Corée du Sud (0,3).

Initiative dirigée par les patrons de plus de 140 entreprises partageant une ambition à long terme pour l’hydrogène afin de favoriser la transition vers une énergie verte, le Conseil de l’hydrogène indique cependant que les capacités de production annoncées au niveau mondial ne représentent qu’environ la moitié des volumes d’hydrogène propre nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 45 % d’ici 2030 et atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050.

https://www.agenceecofin.com/energies/1205-108251-en-afrique-la-production-d-hydrogene-propre-devrait-atteindre-1-5-million-de-tonnes-par-an-en-2030-rapport

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 8 =