La rencontre s’est tenue le week-end dernier à la Bluezone de Kaloum, à l’initiative du franco-camerounais M. Lambert TCHUENTEU, Fondateur du cabinet Mennefer, Expert en Accompagnement Entrepreneurial et Leadership.

L’objectif est d’inspirer les jeunes à créer et à développer une entreprise prospère pour dit-il « vivre la vie de leur rêve », d’où le thème : « L’entrepreneuriat et le leadership : faire la sensibilisation vers un état d’esprit d’entrepreneur prospère ».

Placée sous la présidence de Mme la Gouverneure de la ville de Conakry, en présence de Mme la Directrice Nationale de l’Emploi Jeunes et de plusieurs responsables communaux et des jeunes, la rencontre a également été rehaussée par la présence de chefs d’entreprises locales et de plusieurs jeunes.

Selon le conférencier M. Lambert TCHUENTEU « mon ambition est celle de permettre à plusieurs jeunes de devenir des entrepreneurs responsables, ambitieux à succès… ». Il poursuit en affirmant que « La conférence d’aujourd’hui a pour but de sensibiliser et d’inspirer les jeunes à devenir de futurs entrepreneurs. Évidemment, je sais que tout le monde ne peut pas être entrepreneur, mais si on  prend 10% des participants présents, on peut les accompagner dans le processus entrepreneurial avec l’espoir et la garantie de créer vraiment les emplois en Guinée. Parce que le pays en a besoin ».

Pour le franco-camerounais, qui n’est pas à sa première expérience en Guinée pour rappel, la mission qu’il se fixe est de toucher des millions de jeunes, qu’il compte sensibiliser à devenir des entrepreneurs et à créer des emplois. Il ajoute : « Aujourd’hui, le système éducatif veut qu’on soit formé pour devenir salarié pour la plupart du temps. Il est temps maintenant qu’on change un peu de paradigme et que les entreprises privées, avec l’appui des pouvoirs publics, se mettent maintenant sur ce chantier, pour apporter les compétences et expériences de terrain pour permettre aux jeunes qui sortent du système scolaire actuel à devenir des entrepreneurs avec des parcours et des programmes d’accompagnement adaptés, et qui tiennent compte des réalités du terrain. C’est pourquoi ma mission est désormais claire, c’est de toucher des millions de jeunes et les sensibiliser à devenir des entrepreneurs pour créer des emplois ».

Le représentant de la Gouverneure de la ville de Conakry, Présidente du Conseil de Ville, Mamadi Kefinda Diaby, a salué l’initiative au nom de Hadja M’mawa SYLLA. Dans un état de réconfort, et d’intérêt vis à vis de la pertinence des interventions, il a invité les jeunes à penser à entreprendre en vue de diversifier les sources de revenus, et surtout autonomes et indépendants.

«  Je pense que c’est une très belle initiative que je salue. J’apprécie d’ailleurs le conférencier M. Lambert pour la qualité de l’intervention. Mais ce que retiens globalement, c’est qu’il est important pour nous jeunes d’entreprendre. C’est bien d’être employé, mais la pire des choses qui puisse arriver c’est de finir employé. Aujourd‘hui  quand on fait le constat, on voit que nos parents ont travaillé, mais quand ils sont allés à la retraite leur charge nous revient. Donc le conseil que moi je donne c’est que nous devons diversifier nos sources de revenu. C’est vrai qu’on a un salaire mais à côté, nous devons penser à entreprendre ».

De son côté, la Directrice Nationale de l’Emploi et de l’Auto-emploi au Ministère de la Jeunesse et des Sports, Mme Aminata Kouyaté, n’a pas occulté de mentionner l’importance de la tenue de la conférence.  Pour se faire, elle invite les entrepreneurs à adopter des attitudes pouvant les conduire à devenir des leaders de demain et ensuite se prendre en charge.

« Comme vous le savez, aujourd’hui le grand défi de la jeunesse, c’est l’insertion et l’emploi. Donc il est important de conjuguer les efforts pour que tous ensemble on puisse y arriver. Et l’Etat seul ne peut pas. Je vais à ce stade remercier toutes les parties prenantes et toutes les bonnes volontés qui accompagnent les jeunes, qu’elles en soient remerciées, parce que seuls on ne pourra pas y arriver. Aujourd’hui, on parle beaucoup d’entrepreneuriat des jeunes, mais comme vous le savez, on ne naît pas entrepreneur, et on ne peut se coucher et devenir entrepreneur. L’entrepreneuriat demande des attitudes, des compétences, un savoir-faire. Donc il est important qu’ils aient toutes ces notions en eux pour qu’ils puissent être les leaders de demain et se prendre en charge, tout en contribuant au développement socio-économique et durable de  notre pays… ».

A rappeler que le Cabinet « Mennefer Internationnal à travers son Fondateur M. Lambert Tchuenteu, se fixe pour mission d’impacter positivement la vie de centaines de milliers de personnes à travers l’Afrique, grâce à l’entreprenariat.

Sylla Youn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 17 =