Les communautés de katougouma (sous-préfecture de Tanéné abritant l’un des port miniers ont manifesté  le weekend dernier devant les installations du consortium SMB WININIG. Ils dénoncent le non-respect du contenu local par la société selon eux. Sur place, la tension est restée vive tout au long de la journée et les manifestants ont érigé des barricades pour se faire entendre.

La circulation et les activités minières ont été perturbée prend plusieurs heures avant d’être rétablies dans la soirée de ce samedi dans cette localité minière située à 20 kilométrage du chef-lieu de la préfecture « Depuis 2016, nous n’avons rien, la plupart d’entre nous ne travaillent pas. On est à quelques mètres du stock de bauxite ici. Et quand le vent souffle, la poussière se dégage et nous inhalons ça. Tout le monde est malade ici alors qu’on a rien » dénonce l’un des manifestants », denonce un jeune manifestation qui a requis l’anonymat.

Plus loin un autre manifestation en colère déplore leur conditions de vie à cause de l’exploitation minière.
«Regardezvous-même dans quelle misère nous sommes ici. Nos champs sont détruits , nos enfants ne travaillent pas. Et la pêche aussi n’est plus fructueuse du fait des mouvements des bateaux. Tout ce qu’ils ont promis n’ont pas été respecté» a-t-il déploré.

L’arrivée des forces de l’ordre sur les lieux à irrité la colère de la foule rapporte notre correspondant dans le kakande. Il faut noter que la tension est rès vite la situation à dégénéré entre manifestants et les agents déployés sur le terrain qui ont tiré des gaz lacrymogènes afin de disperser les jeunes d’après explique Mohamed lafi Bayo sage de la localité « tout allait bien mais quand la police débarqué lançant des gaz lacrymogènes les jeunes on ripostés avec des cailloux. Depuis hier les jeunes sont là mais sans violence. Nous sommes partis chez le préfet à plusieurs reprises pour qu’il nous aide sans succès» indique le vieil homme.

Katougouma, une zone fortement impactée par les activités minières, manque presque de tout. Malgré la présence du consortium SMB, les communautés impactées souffrent d’un manque criard d’infrastructure ,selon les populations . Les villageois dénoncent aussi la pollution de l’environnement, la baisse de la production agricole dont ils dépendent du fait de l’activité minière. A rappeler que toutes nos tentatives pour avoir la version de ma direction du consortium sont restées sans succès

Avec notre site collaborateur www.radioenvironementguinee.org.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 × 17 =