AgriFARM est un projet agricole qui appuie les Collectivités ‘’les plus pauvres’’ du pays principalement en Haute et la Moyenne Guinée. Le comité consultatif de ce projet régional a tenu sa 6 ème Session, samedi 26 Novembre dans le Nabaya.

Dans le plan annuel du travail, le projet AagriFARM visant l’agriculture Familiale, la résilience et les marchés en Haute et Moyenne Guinée vient de tenir la 6 ère session du comité consultatif à Kankan après Faranah depuis le mois de juin 2022. Autour de la table, l’assistant suivi et évaluation de ce projet, Labilé Lamah se dit satisfait du résultat des années écoulées malgré quelques difficultés rencontrées : « Le projet de PTBA proposé par les partenaires a été dans l’ensemble validé au niveau de la région c’est un atout, ces projets doivent être orientés au niveau de la coordination nationale pour permettre de finaliser le projet de PTBA global de l’année 2023.

Les résultats des trois (3) années écoulées ont été présentés avec satisfaction. Malgré les difficultés rencontrées avec la pandémie du COVID 19, au moins on a pu avoir un taux de réalisation qui se situe environ à 44,17% dans l’ensemble des activités du projet. Au compte du PTBA, nous sommes environ à 90% d’exécution, donc ça c’est un eEffort très louable. Au niveau du projet et des partenaires, on s’en réjouit beaucoup », a-t-il indiqué.

Il a ajouté que dans la région de Kankan, ce projet a l’ambition d’aider les jeunes et les femmes dans les zones rurales : « l’amélioration de l’agriculture familiale, à ce niveau le projet fait l’aménagement des bassins de production. En Haute Guinée, il est prévu d’aménager 2930 hectares de bassin de production Qui vont bénéficier d’infrastructures hydro-agricoles. Il y a aussi l’aménagement De 2080 hectares des bassins versants pour protéger l’environnement mais aussi créer de sources de revenus par la création des activités génératrices de revenus, l’accompagnement des jeunes et femmes pour la promotion des plantations fruitières dans l’optique de toucher environ 4016 jeunes dans la région », a fait savoir Labilé Lamah.

Il est prévu également la réalisation 284 Km de pistes rurales pour désenclaver les zones de production ainsi que la construction d’une dizaine de marchés par le même projet.

faapa

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 + 27 =