Un officiel évoque les ’’défis’’ du Mali en matière d’accès à l’eau

11254

Le Mali fait face au défi d’une gestion efficiente de son potentiel hydraulique jugé important, de manière à faciliter l’accès de ses populations au liquide précieux ’’à tous les niveaux’’, dans les zones urbaines comme dans le monde rural, a indiqué le secrétaire général du ministère malien des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Soussourou Dembélé.

Les ressources en eau dont regorge le Mali « doivent être gérées de manière efficiente pour pouvoir mettre à disposition de l’eau potable aux populations », a-t-il indiqué, jeudi, lors de la « journée eau » célébrée au stand du Mali à l’occasion du 9e Forum mondial de l’eau à Diamniadio.

Le stand du Mali regroupe plusieurs agences et acteurs de l’eau et de l’assainissement, une présence visant à faire valoir l’intérêt que le gouvernement malien porte à ce secteur, selon M. Dembélé.

« Il s’agit aussi de faire valoir nos expériences et acquérir celles de tous ceux qui sont à cette rencontre de niveau mondial », a-t-il expliqué.

Il a reconnu que le pays se trouve confronté à des « défis » dans le domaine de l’accès l’eau, en raison de difficultés rencontrées dans l’exploitation de la ressource halieutique.

« Il y a plusieurs utilisateurs de ces ressources, notamment les agriculteurs, la consommation et d’autres intervenants », a souligné le secrétaire général du ministère malien des Mines, de l’Energie et de l’Eau.

« Nous voulons faire en sorte que tous ces intervenants puissent en profiter et exercer les activités dans les meilleures conditions. Nous voulons de l’eau potable distribuée à tous les niveaux autant dans les zones urbaines que dans le monde rural. Les défis sont énormes », a insisté Soussourou Dembélé. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf − 11 =

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =