Guinée : La question de gouvernance foncière au centre d’un atelier à Conakry  

20

Une réunion d’information et de sensibilisation sur les directives volontaires, les enjeux et défis du foncier en République de Guinée s’est achevée ce mercredi 18 novembre 2020 à Conakry.

Elle a été organisée par la plateforme ACORD-Guinée, entendez l’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement, en partenariat avec le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, et le Ministère de l’Agriculture.

Durant deux jours, la session a regroupé une quarantaine de participants issus de la société civile, à savoir les medias et les communicateurs traditionnels, tous venus de Conakry et de l’intérieur du pays.

L’objectif était d’outiller ces derniers afin de leur permettre de mieux communiquer et relayer les informations liées aux enjeux et défis de la gouvernance foncière dans leurs zones respectives.

A l’ouverture donc de la cérémonie, Jean Pierre Condé, Consultant indépendant et l’un des présentateurs, a évoqué lors de son intervention que la question foncière un élément fondamental qui revient le plus souvent dans les débats de tous les jours. Car, dit-il, elle constitue à peu près 80 pour cent de délits devant les tribunaux.

« Le foncier est un véritable problème social qui, de nos jours, a de sérieuses conséquences sur la paix sociale », a-t-il souligné.

Il rappelle par ailleurs que la réforme foncière est un domaine purement africain. Se justifiant, ce consultant soutient que ‘’la plus part des  Etats africains se sont rendus compte aujourd’hui que leurs droits positifs ne sont rien d’autre qu’une transposition de ce qu’on faisait déjà en période coloniale’’.

Poursuivant, il souligne que le problème foncier tourne souvent au tour de la propriété, ce qui amène à cette notion de légitimité et de légalité. Il cite par exemple qu’en zone rurale, très peu de gens ont le titre foncier.

Ceci est donc un grand défi, selon lui, qui nous incombe tous, celui de trouver les conditions entre la légitimité et la légalité, c’est-à-dire introduire dans la légalité ce qui est plus ou moins commun dans la légitimité.

Pour sa part, au sortir de la rencontre, le Directeur pays d’ACCORD-Guinée, Macky Bah, se félicite  de la réussite de l’atelier. Selon lui, l’objectif visé au compte de la dite session a été atteint.

« On a mis à leur disposition des informations qu’ils pourraient relayer maintenant au niveau de leurs réseaux. On a débattu sur le code foncier et domanial par rapport aux différents articles qui sont dans ce code qui traitent la question foncière. Ce code, depuis une dizaine d’années, mérite d’être revu ou évalué. Mais à date, ce travail a toujours été reporté.

Deuxième chose, c’est sur les directives volontaires qui sont des instruments qu’on peut utiliser quand il y a des personnes qui sont victimes par exemple d’expropriation dans les zones minières sur les question foncières, on peut faire recourir à ces directives pour engager des procédures »

Le troisième élément, qui est assez important, c’est la question liée aux enjeux et défis sur le foncier en Guinée. Aujourd’hui nous avons les populations qui ne vivent que de la production au niveau de leur terroir. Alors, du fait que ces populations ne soient pas sécurisées, donc elles  se trouvent confrontées à pas mal de problèmes auprès soit des investisseurs qui arrivent, ou même auprès des propriétaires terriens de leurs zones.

Alors ce que nous attendons beaucoup plus de ces groupes, c’est d’abord de se mettre ensemble pour créer un cadre d’échange d’information. Ensuite, qu’ils essaient de partager entre eux toutes ces informations qui ont été partagées au niveau de leurs zones. Et pour qu’ils puissent participer au débat au niveau de la plateforme nationale multi-acteurs que j’assure le secrétariat exécutif ».

Avant de clôturer la cérémonie, le représentant du Ministère de la Ville et de l’Aménagent du Territoire, Mamadouba Camara, a tenu remercier d’abord les organisateurs de l’atelier avant d’inviter les journalistes pour leur forte implication.

« Nous invitons tous les journalistes qui sont dans cette salle à bien vouloir procéder à la restitution de cet atelier pour que la population guinéenne sache que le problème foncier a été la préoccupation de nos gouvernants. Je remercie donc tous ceux qui ont pris part à cet atelier… ». C’est sur ces mots que la session a pris fin.

Younoussa Naby Sylla, pour guineeminesnature.com

Tel: 624366435

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here