Dans un communiqué de presse publié lundi 20 février 2023, Le Conseil du Café-Cacao rassure l’ensemble des opérateurs que les engagements pris pour le déroulement normal de la campagne seront respectés.

« Le Conseil du Café-Cacao note que depuis quelques jours, des articles parus dans la presse internationale spécialisée font état de « risques de défauts » de certains exportateurs locaux qui éprouvent des difficultés à s’approvisionner en fèves de cacao. S’il est exact qu’un ralentissement des arrivages est constaté dans les ports, il est à noter que le volume global réceptionné permet aux différents opérateurs de couvrir leurs contrats », entame le communiqué.

Le 10 février 2023, Le Conseil du Café-Cacao a tenu une réunion de routine avec les groupements d’exportateurs que sont le GEPEX pour les grands groupes, les exportateurs nationaux regroupés au sein du GNI et les coopératives exportatrices conduites par la Nouvelle UCOOPEXCI. Le but étant de connaître leurs difficultés et mieux appréhender les raisons de ce ralentissement des arrivages.

Ce moment d’échanges au cours duquel plusieurs raisons ont été évoquées pour justifier ce phénomène, a permis de comprendre qu’il était encore trop tôt pour s’alarmer.

« Le Conseil du Café-Cacao tient donc à rassurer et à informer tous les acteurs de la chaîne de valeur du secteur cacao que tout est mis en œuvre pour faciliter l’approvisionnement des exportateurs en fèves et écarter tout risque de défaut », poursuit le texte. Il rappelle que la disponibilité en fèves de cacao est telle que les opérateurs continuent de s’approvisionner malgré la forte compétition sur le terrain.

Par ailleurs, pour permettre aux exportateurs d’honorer leurs contrats, Le Conseil du Café-Cacao prendra les mesures nécessaires pour limiter aux achats tous les exportateurs qui seront à l’équilibre, afin que ceux qui ne le sont pas aient la possibilité de s’approvisionner.

En tout état de cause, l’organe de régulation, de stabilisation et de développement de la filière café-cacao prévient n’admettra pas la constitution de stocks par certains opérateurs alors que d’autres ne sont pas couverts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 + 8 =