La situation à Siguiri a pris une tournure tendue ce mercredi 3 juillet 2024, alors que les autorités locales ont lancé un assaut contre les orpailleurs refusant de se conformer à la suspension des activités d’orpaillage artisanal. Cette décision fait suite à une réunion entre les forces de l’ordre et les autorités locales, incluant le tribunal de première instance de Siguiri. L’objectif était de faire respecter la suspension des activités d’orpaillage, initialement fixée au 30 juin.

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Siguiri, Ibrahima 1 Camara, a fermement indiqué que cette décision s’appliquera sans exception. « Nous sommes des commis de l’Etat, je pense qu’il y a eu suffisamment d’informations autour de cette situation. Donc, une équipe mixte va descendre sur le terrain pour demander de quitter et les réticents seront interpellés », a-t-il déclaré.

Cette mesure intervient après que plusieurs orpailleurs aient refusé de quitter les mines artisanales malgré la prolongation du délai et les appels de l’union nationale des orpailleurs de Guinée.

Avec guineenews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 15 =