MEEF : Discours de monsieur le secrétaire général lors de la clôture de l’atelier de formation des agents conservateurs de la nature à l’utilisation de l’outil IMERT

25

Monsieur le Directeur Général de l’OGPR,

Monsieur le représentant de l’UNOPS,

Distingués participants,

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un honneur et un grand plaisir de prendre la parole au nom de monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, à cet atelier de formation qui s’achève sur « l’évaluation de l’efficacité de la gestion des parcs et réserve de Guinée à l’outil IMET » nous savons et nous avons apprécié que cette formation, la première du genre en faveur des agents de l’Office Guinéen des Parcs et Réserves (0GPR) a porté pratiquement sur les cas spécifiques des réserves naturelles de Forokonia, de Kounoukan et l’aire marine protégée des îles de Loos.

Nous sommes également rassurés car cette initiative s’inscrit effectivement dans le processus de mise en matière de conservation de biodiversité, de lutte contre le changement climatique et la désertification.

Ce fut une formation assez conforme aux priorités nationales inscrites au programme de société de Monsieur le Président de la République, Professeur Alpha Condé, Exécuté par le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts depuis 2010. Pour illustrer concrètement cette volonté politique, dès 2013, le Chef de l’Etat s’est engagé personnellement à soutenir la création, le recrutement et la formation de 4500 conservateurs de la nature pour la surveillance accrue des ressources naturelles du pays et leurs dotations en matériels et équipements de travail; la traque, l’arrestation et la condamnation de braconnier et leurs complices, auteurs de l’abattage des espèces protégés; l’application des mesures d’interdiction formelle de l’exportation du bois, destiné désormais à la seule consommation locale; l’appui à la restauration de plus de 145.000 ha des espaces forestiers dégradés à travers le pays.

Dans le cadre de la résorption de la pauvreté, d’importants projets environnementaux ont été également réalisés au bénéfice des populations. Il s’agit notamment du projet de Renforcement de la Résilience des Moyens d’existence des communautés Agricoles de Gaoual, Koundara et Mali (REMECC) et du projet Biogaz qui ont favorisé globalement l’installation de 2.000 Bio digesteurs avec des impacts positifs pour le développement de l’agriculture, de la pisciculture, de la sécurité énergétique des populations rurales et de la présentation des ressources forestières considérées comme des puits d’absorption de Gaz à Effet de Serre.

Le projet Adaptation basée sur les Écosystèmes en Haute Guinée est en cours d’exécution et le projet de Gestion intégrale des ressources naturelles dans le Bafing-Falémé vient d’être lancé aussi dans l’intérêt de nos populations qui aspire au développement propre. Vous comprenez en effet que, les informations acquises de cette formation dont vous venez de bénéficier sont très attendues parce qu’ils devront vous permettre à la fois d’apprécier le niveau de la gestion efficace de nos aires protégées et de collecter les données de base qui vont orienter la révision de leurs plans d’Aménagement et de Gestion.

Ils devront donner aussi, plus de visibilité sur les aires protégées transfrontalières à partir de l’observatoire du programme pour la biodiversité et Gestion des Aires protégées (BIOPAMA), en vue de faciliter la recherche et la mobilisation des ressources auprès de nos différents partenaires au Développement. C’est pourquoi au nom du Gouvernement Guinéen, je tiens à remercier Madame la Coordinatrice Sous-régionale de BIOPAMA pour son soutien à l’organisation, et ses efforts dans l’atteinte des objectifs de cet atelier de formation, puis Saluer bien entendu, la dimension dû à partenariat fécond qui lie BIOPAMA à mon Département par le biais de l’OGPR. Mes hommages à l’Union Européenne pour tous ses appuis financiers et ses félicitations aux coaches pour leur dynamisme et l’approche pédagogique suivie pour le rendu de leurs savoirs sur l’outil IMET. Enfin, nous osons espérer qu’au terme de cette formation, le processus d’inscription des sites évalués ayant atteint une certaine norme de bonne gouvernance sur la liste verte de l’UICN sera effectivement engagé pour faire progresser la qualité de gestion et gouvernance de l’ensemble des aires protégés, en valorisant les sites et les pratiques exemplaires et que l’outil IMET soit utilisé à bon échéant pour améliorer, perfectionner et qualifier davantage la gestion des Aires protégés en Guinée.

Du reste, puisque nous finissons sur une note de satisfaction, en vous souhaitant un bon retour dans vos foyers respectifs, au nom de Monsieur le Ministre d’État ,Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, je déclare clos l’atelier de formation sur l’évaluation de l’efficacité de la Gestion des réserves naturelles de Forokonia et de Kounoukan, et l’Aire Marine protégé des îles de Loos de à l’outil IMET.

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here