Guinée/Ressources en eau : Des jeunes bénéficient d’un accompagnement de l’OMVS à l’occasion de la tenue du CA de la SOGEOH

32691

Ils sont trois (  3) jeunes Guinéens a bénéficié d’un accompagnement technique et financier de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal, en abrégé OMVS, à travers la SOGEOH. La cérémonie de remise s’est déroulée vendredi dernier dans un réceptif hôtelier de la place, au terme de la 10ème session ordinaire du conseil d’administration de la SOGEOH.

Cette remise intervient à la suite d’une compétition organisée justement par la Société de Gestion des Ouvrages du Haut bassin du fleuve Sénégal SOGEOH. Un concours qui a mis en compétition des jeunes promoteurs d’entreprise et de startup dans le domaine de l’agriculture et de la pisciculture notamment. Au départ, la compétition a regroupé une vingtaine de candidats présélectionnés, qui ont bénéficié des formations et d’un accompagnement technique du partenaire SABOUTECH.  Au finish, trois (3) seulement ont été retenus selon l’impact, la portée et la pertinence de leurs projets, aux dires du jury.

Parmi les lauréats, Souleymane Camara, premier prix, est porteur du projet « Aquaponie agricole de Guinée ». Avec ce prix qu’il vient de décrocher, il compte se doter d’intrants agricoles pour développer son entreprise basée à Dalaba en Moyenne Guinée.

« L’aquaponie, c’est de l’agriculture associée à la pisciculture qui consiste à élever ensemble dans un même endroit les poissons et les légumes. Aujourd’hui le prix que je viens d’obtenir est vraiment encourageant. Ça me permettra de quitter l’étape de prototypage vers le développement de mes produits. Ça  va me permettre aussi d’accroitre mes capacités de production pour répondre aux besoins de la population. Donc avec ce montant, je compte acheter des intrants agricoles pour développer mon entreprise et préserver la biodiversité autour du fleuve bafing ».

Cet étudiant en situation de mémoire en médecine vétérinaire tient son projet dans la préfecture de Dalaba où il élève des poissons depuis quelques temps. Son objectif est de contribuer à l’autosuffisance alimentaire des populations de la localité.

« Mon projet est basé à Dalaba. Et comme on vient de commencer, on a besoin des aliments pour nourrir les poissons. Nous avons besoins aussi des engrais biologiques, tels que les fientes pour pouvoir enrichir nos cultures. Donc, ce montant va me permettre d’acheter des cuves supplémentaires pour produire plus de poissons pour la population ».

Réconforté par la qualité et l’impact des différents projets présentés par les lauréats, le Haut-Commissaire de l’OMVS, Hamed Diane SEMEGA, se dit fier, vue que l’initiative, première du genre dont il est question, vise d’abord à répondre à un besoin urgent dans le domaine de l’agriculture, mais aussi celui du besoin crucial lié à l’emploi des jeunes.

« Ma joie est énorme, surtout quand j’ai entendu le lauréat du premier prix présenter son projet avec clarté, avec pertinence et le résultat que le projet produit par rapport à des questions réelles, cela me donne un sentiment d’espoir. L’employabilité des jeunes,  partout on parle de cette question qui est transnationale, comment on va employer les jeunes ? Comment leur donner du travail ? La condition première, c’est déjà  créer des conditions d’employabilité, c’est ce que ce prix impulse de mon point de vue comme dynamique. Les prix qui ont été remportés entrent tous dans cette catégorie, des réponses à des demandes qui sont urgentes notamment dans le domaine de l’agriculture », mentionne le Haut Commissaire de l’OMVS qui,  par la suite, félicite les membres du jury pour tous les efforts déployés lors du processus de sélection, mais aussi à la Direction Générale de la SEGEOH à travers son DG Souleymane DRAVE, pour l’encadrement dont elle a fait preuve de responsabilité.

Il faut rappeler que  la 10ème session ordinaire du Conseil d’Administration de la Société de gestion de l’énergie des ouvrages du haut bassin du fleuve Sénégal SOGEOH, s’est tenue du  08 au 09 septembre 2022. Elle a réuni les administrateurs des quatre (4) pays membres de l’OMVS (la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal), pour faire le point sur les projets en cours au sein de l’institution sous-régionale et projeter les perspectives, en bonne place le niveau d’avancement du projet hydroélectrique de koukoutamba dans la préfecture de Tougué.

C’est justement dans ce cadre que se situe l’organisation de ce concours intitulé « Concours challenge : les pépites du fleuve Sénégal » qui vise à susciter l’intérêt chez ces acteurs incontournables dans le bassin du fleuve Sénégal, à travers des activitéspouvant entrainer un changement positif au sein des communautéset améliorer les conditions de vie des populations riveraines de ce géant hydrique long de 1790 Kilomètres, qui prend sa source en Guinée dans la préfecture de Mamou.

Younoussa Sylla, pour Guineeminesnature.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

huit + 20 =

Résoudre : *
28 − 9 =