Guinée : La loi portant contrôle des denrées, marchandises et services alimentaires (

187

La loi relative au contrôle des denrées, marchandises et services alimentaires et répression des fraudes commerciales a été examinée et adoptée, dimanche, 04 juillet 2021, à l’unanimité par des députés présents à la plénière organisée à cet effet à l’hémicycle du Palais du peuple, a suivi l’AGP.

Dans sa communion de circonstance, la secrétaire de la commission Commerce, l’honorable M’Balou Fatoumata Camara, a indiqué que, les maladies d’origine alimentaire et les risques nouveaux et émergents relatifs à toutes denrées importées et produites sur place deviennent un véritable problème de santé publique avec un impact négatif sur l’économie nationale.

Parlant des denrées fabriquées en Guinée la parlementaire dira que, les inspections dans les entreprises relèvent souvent des insuffisances sur les bonnes pratiques d’hygiène et la non-conformité des procédures sur toute la chaîne alimentaire.

Ainsi, poursuit son intervention, en 2007, ces insuffisances enregistrées au niveau du contrôle de qualité ont entrainé la suspension de l’exportation des produits de la pêche et de l’aquaculture de la Guinée vers le marché de l’Union Européenne(UE).

Pour leur non-conformité, beaucoup de produits guinéens ont été mis à la touche par certains pays : « Plusieurs produits guinéens destinés à l’exportation ont été refusés dans certains pays dont ceux de l’UE pour leur non-conformité aux normes. Il s’agit notamment de l’huile de palme, du miel, de la pâte d’arachide, de la poudre de piment, du beurre de Karité et du café ».

Ces suspensions, selon elle, ont entraîné une baisse considérable de revenus des producteurs et intervenants de ces filières, entraînant d’énormes pertes pour le pays.

C’est pourquoi, s’explique-t-elle, pour permettre aux petits producteurs de vivre décemment de leurs activités et pour protéger les consommateurs, le ministère du Commerce, dans le cadre de la mise en œuvre de sa lettre de mission, a initié, selon elle ce présent projet de loi qui intègre désormais la notion de sécurité sanitaire des aliments, pour protéger la santé des personnes, des animaux et des végétaux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize − sept =

Résoudre : *
27 − 4 =