Les agricultrices face aux défis de l’adoption des technologies numériques

164

L’agriculture numérique, ou la possibilité pour les agriculteurs d’accéder à des informations agricoles personnalisées et exploitables, a le potentiel d’offrir des avantages économiques, notamment aux petites exploitations agricoles grâce à une productivité agricole accrue, à une gestion efficace de l’agriculture et de l’agro-industrie mais aussi à des opportunités de marché.  Elle offre également des avantages sociaux et culturels grâce à une communication et une inclusivité accrue ainsi que des avantages environnementaux grâce à des ressources optimisées pour la collecte ou la livraison de produits groupés ainsi que l’adaptation aux changements climatiques.

Dans les pays les moins avancés, 64,3 % des femmes étaient employées dans l’agriculture et, selon  l’USAID, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, plus de 1,7 milliard de femmes ne possèdent pas de téléphones portables. Dans les cas où elles en ont, on a découvert qu’elles étaient moins susceptibles d’utiliser pleinement leur gamme complète de services.  Le rapport de la GSMA a révélé qu’en Côte d’Ivoire, les femmes sont 9% moins susceptibles que les hommes de posséder un téléphone mobile et 48% moins susceptibles d’utiliser Internet. Par ailleurs, les smartphones connectés au Web ne sont toujours pas la norme dans les régions rurales.

 les agricultrices face aux defis de ladoption des technologies numeriques 2

Les plateformes agricoles numériques relient les acteurs de l’écosystème agricole, permettant aux agriculteurs de stimuler la productivité et d’offrir une approche inclusive aux petits exploitants agricoles. L’évolutivité d’une plateforme agricole numérique dépend d’un certain nombre de facteurs, notamment l’environnement favorable, la taille du marché, le modèle de revenus, les partenaires de la plateforme et les services à valeur ajoutée.  Des études ont montré que les femmes ont plus de probabilité de bénéficier de produits financiers (jusqu’à trois fois plus) que les hommes et sont plus susceptibles d’investir dans la génération de revenus, de sorte que les plateformes doivent être conçues dans une perspective de genre afin d’exploiter cette opportunité commerciale importante.  Wi Agri, une collaboration entre MSC, CIDR Pamiga et Mobisoft a récemment lancé une plateforme agricole numérique en Côte d’Ivoire, et nous tirons des leçons sur la façon d’améliorer les taux d’adoption et d’utilisation des agricultrices appliquant la centralité du genre. La centralité du genre est un mécanisme qui aide ce processus de changement et de transformation, en favorisant l’autonomisation économique des femmes, grâce à un meilleur accès et à une meilleure utilisation des services financiers. Malgré sa conception centrée sur le genre, nous continuons à faire face à des défis, pas nécessairement exclusifs à la Côte d’Ivoire. Parmi eux, il y a le manque de littératie numérique, des cas d’utilisation pertinents ayant de fortes propositions de valeur ainsi que la facilité d’utilisation.

Lire la suite sur: https://www.agenceecofin.com/telecom/3006-89638-les-agricultrices-face-aux-defis-de-l-adoption-des-technologies-numeriques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × quatre =

Résoudre : *
9 − 3 =