Dinguiraye/agriculture : Séjour d’une mission du PDAIG pour l’identification et le financement des producteurs de maïs

81

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, du développement des filières agricoles et l’organisation des acteurs, une mission du Projet de Développement Agricole Intégré de Guinée (PDAIG) a effectué un séjour de travail à Dinguiraye, du 25 au 28 Mai 2021.

Cette mission avait pour objectif de partager des informations liées au projet et surtout la mise en œuvre du financement et d’accompagnement des producteurs dans 05 filières agricoles (maïs, riz, aviculture, pomme de terre et pisciculture).

Des producteurs dans dix (10) préfectures seront accompagnés et financés par le PDAIG dont Dinguiraye, pour la filière maïs, a-t-on indiqué.

La mission, conduite par Max Franck, assistant technique international, accompagné de deux autres experts, a procédé vendredi, 28 Mai, à la formation du comité préfectoral d’approbation, qui sélectionne les meilleurs plans d’affaires. Ce comité est composé de 09 membres.

La mission s’est ensuite imprégnée de l’organisation des groupements et unions de production de maïs notamment l’identification des risques, les méthodes de transformation, les produits qui en sont dérivés, les types de matériels et d’équipements dont les producteurs ont besoin pour la transformation et la commercialisation du maïs.

Selon les experts, pour accéder au financement, il faut être producteur actif de la filière maïs (production, transformation et commercialisation), avoir un plan d’affaire à soumettre au projet, participer au financement à hauteur de 20%. Les 80% seront pris en charge par le projet, a-t-on indiqué.

« Si c’est un seul individu qui postule, mais ayant au moins un an d’activité dans la dite production, il peut obtenir un financement allant jusqu’à 10 millions fg. S’il s’agit d’un groupe ou une PME qui postule, le financement pourrait, atteindre 100 millions fg mais après deux ans d’expérience. Tandis qu’une entreprise organisée ou groupe peut obtenir jusqu’à 500 millions », ont fait savoir les experts. A préciser que le projet accorde des facilités aux jeunes et aux femmes.

Une centaine de participants ont pris part à la formation. Ils en sortent bien éclairés et engagés à produire avec efficience afin de contribuer à la réduction de la pauvreté dans leur localité.

Avec Faapa

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 1 =

Résoudre : *
28 − 2 =