Assainissement-Finances publiques: les premiers dossiers bientôt devant les juges

1508
Après la mise en place de la CRIEF, Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières, l’agent Judiciaire de l’Etat est aussi passé lundi 13 décembre à la vitesse supérieure. La traque des biens mal acquis a démarré avec la publication de la liste des premiers éléments à la télévision nationale.
Selon un communiqué de l’agent judiciaire de l’Etat, Me Mohamed Sampil,  lu à la télévision nationale, le directeur général de l’Institut de recherche agronomique de Guinée (IRAG) et son comptable, le président de la Haute Autorité de la Communication (HAC) et son comptable, la Directrice générale du Port Autonome de Conakry (PAC) et son comptable, l’ex-directeur général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) et son comptable sont accusés de détournements, de faux et usage de faux et de faux en écriture.
D’après Me Mohamed Sampil, ces derniers  n’ont pas pu justifier la sortie de fonds dans leurs services respectifs, lors du dégel des comptes par le CNRD. Dans les prochains jours,  l’agent judiciaire de l’Etat rassure que leurs dossiers seront soumis aux juges pour être juger.
Me Mohamed Sampil, a enfin déclaré que son service  a reçu  pour le moment 75 dossiers portant sur des malversations financières.
Avec rtgkoloma.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatorze − 8 =

Résoudre : *
17 × 16 =