C’est dans une résidence située au quartier Minière dans la Commune de Dixinn, ici à Conakry, que s’est déroulée la signature du protocole d’accord entre la société coopérative ouvrière de développement agroalimentaire et artisanale (SCODAA) et TIAST Guinée. Cet engagement formalisé entre ces deux parties, en présence de plusieurs acteurs du monde agricole, consiste à apporter une valeur ajoutée à la culture de manioc en Guinée. Les parties compte s’engager également à fournir aux groupements en intrants et labours tels que les tracteurs, le forage, les grillages, etc. pour la production.

La présidente du conseil d’administration de la SCODAA GIE, Mme Traoré Hadja Naye N’Diaye Diao estime que l’objectif de ce protocole d’accord vise à éradiquer la faim et la pauvreté en Guinée.

« Tiast Guinée est une occasion pour nous, puisque c’est un groupe international qui évolue à travers le monde. Aujourd’hui, l’ambition que nous avons, c’est de sortir plus d’un million de Guinéens de la pauvreté en cultivant seulement dix hectares de manioc par groupement. Chaque groupement sera constitué de 30 personnes à travers toute la Guinée, et il y aura 5O groupements dans chaque préfecture. Et ces 50 groupements réunis vont faire 1500 personnes qui vont être impactées par le revenu de la culture du manioc en Guinée. Ce qui sera destiné à être transformé en amidon, en atieké et beaucoup d’autres choses ».

Pour le Consultant du Group TIAST Guinée, Dr Habib Kourouma, l’accompagnement à la coopérative sera à hauteur de 80% pour l’implantation de l’usine, mais également sur le plan technique de production des matières premières et de formation des travailleurs.

« Cette collaboration réside dans le cadre de l’accompagnement technique et financier du groupe SCODAA. Nous nous allons les accompagner à hauteur de 80% pour financer l’usine, mais ils seront majoritaires à 20%. Mais également les accompagner sur le plan technique pour la production de la matière première qui nécessitera de la formation des travailleurs locaux pour la production des maniocs à haut rendement pour ravitailler les différentes usines qui vont être mises en œuvre à travers les quatre régions naturelle de la Guinée ».

Pour sa part, la Présidente de la SCODAA GIE,  Hadja Fatoumata Doumbouya, se dit heureuse, et estime que ce projet est un don pour la Guinée. C’est pourquoi, elle lance un appel pressant à l’endroit du gouvernement guinéen à soutenir et accompagner ce projet.

« La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui me réjouit à plus d’un titre. Le message que je vais passer, c’est un message de remerciement à Madame Traoré qui en est la PCA. Ce qui est en train de se construire aujourd’hui est vraiment à la faveur de tous les guinéens et pourquoi pas toute l’Afrique. Je dirais que c’est un don. C’est une aubaine que la Guinée a eu, qu’elle saisit et qu’elle va partager avec les autres pays de la sous région. J’invite donc tous les guinéens, plus particulièrement le gouvernement guinéen de soutenir et d’accompagner ce projet. Ce projet est venu pour tout le monde pour alléger le travail du gouvernement. Donc tous es Guinéens doivent saisir cette opportunité pour que ce projet soit mis en œuvre pour le bonheur de tous ».

Il faut rappeler que la cérémonie a pris fin par des photos de familles entre les deux parties signataires, en compagnie également des coopératives représentant les quatre régions naturelles de la Guinée.

Sylla Youn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 × 4 =