Des milliers d’hectares de terres cultivables sont en voie de disparition à Forécariah. Le Directeur Préfectoral de l’Agriculture a mis en garde toute personne qui se rendra coupable, sera traduite devant les juridictions. Cependant, il appelle à l’esprit civique de chacun à respecter les normes environnementales.

« On a remarqué qu’à partir du 15 octobre jusqu’au 15  septembre, il y a la rareté  de pluies. Ce qui endommage presque 40 pourcent de la production de la récolte de riz. Quant au riz de mangrove à Benty par exemple, il y a eu la remontée de l’eau salée, ce qui a compromis un peu la récolte. Ces problèmes sont dus au changement climatique, qui est beaucoup lutté aujourd’hui par la communauté  Internationale ».

Aussi, l’exploitation artisanale de mines de diamant contribue à la destruction des champs et les bas-fonds, a poursuivi notre interlocuteur. Il cite ainsi les zones traditionnelles qui sont en grande partie affectées par les miniers.

« Quand je prendre exemple Dankouna, dans la sous-préfecture de Allasoyah , les zones  Rizi-cultivable  aujourd’hui sont endommagées par l’exploitant traditionnelle  de Diamant. Quand ils détruisent,  ils ne referment plus les trous. Et c’est ce qui affecte dangereusement sur la production agricole ».

A propos du changement climatique, est la question déterminante de notre époque et nous sommes à un moment décisif. Les conséquences des changements climatiques sont mondiales en termes d’effets et d’échelle. Sans action immédiate, il sera beaucoup plus difficile et coûteux de s’adapter aux conséquences futures de ces changements.  Selon les Nations Unies.

Mohamed Lamine Dramé

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

No Comments