Comment préserver l’environnement : Les acteurs de la société civile se penchent sur la question

557008

L’ONG ‘’Terrafrik Guinée ’’ a organisé ce samedi 14 décembre 2019 à Conakry une table ronde dont le thème porte sur « Mines, Environnement et Développement durable ». Cette activité s’est inscrite dans le cadre du festival de solidarité, un évènement mondial qui se tient chaque année dans plusieurs pays.

Depuis quatre ans Terrafrik Guinée organise cet évènement dont la particularité porte sur l’internationalisation du Festi-sol, d’où à l’occasion le choix sur ces trois concepts ‘’Mines, environnement et développement durable’’ qu’ils trouvent plus importants de nos jours en matière de débat sur la préservation de l’environnement.

Le Coordinateur, Alpha Idy Baldé, estime que le thème est même primordial dans la mesure où ‘’ la gestion de l’environnement en Guinée pose parfois problème’’. Il cite :

« Les mines ne font pas bon ménage avec le développement durable, ni avec l’environnement. Puisque cette nature que nous avons héritée, je pense que nous devons la léguer aussi à nos générations futures. Alors mieux vaut trouver la meilleure approche possible pour faire une cohabitation réussie de ces trois concepts qui vont d’une manière ou d’une autre arranger le pays ». affirme le coordinateur,  qui sollicite par ailleurs l’apport chacun dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Pour sa part, le chef de service du laboratoire du ministère de l’environnement, des eaux et forêts, Aboubacar Kaba, a accordé une importance capitale à cet évènement. Dans une brève allocution, il a cité en quelques mots la position du ministère quant au respect rigoureux du plan de gestion environnementale et sociale.

« Cet évènement a été pour moi une plateforme d’échange, avec d’autres partenaires qui évoluent dans le domaine de l’environnement et de la biodiversité. Au cours de ces différentes interventions, j’ai eu à expliquer la position du ministère de l’environnement vis-à-vis de l’exploitation minière en Guinée à travers la réalisation des études d’impact environnemental et social. Aussi sur le respect rigoureux du plan de gestion environnementale et sociale, et les missions de contrôle de suivi de la mise en œuvre du contenu du PGES », a-t-il fait savoir avant de citer à titre d’exemple le cas Fria, qui a été récemment victime de pollution de l’air.

« Par exemple le cas Fria, nous avons été faire une visite inopinée hors site des activités qui ont généré des envolées massives de poussières dans la préfecture par la compagnie RUSAL. Les consultations et toutes les autres activités auxiliaires que nous avons menées sur le terrain nous ont montré un cas avéré de pollution », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que les locaux du Centre International de Recherches et de Documentation (CIRD), a servi de cadre pour l’organisation de ce colloque. Un membre du bureau exécutif, Abdoul Ndao, félicite l’ONG Terrafrique pour cette initiative qui permet selon lui de mieux comprendre sur le contenu à la fois du code minier et mais aussi du code d’environnement.

Une synthèse de Younoussa Sylla

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here