L’atelier d’orientation et d’immersion des coordinateurs des programmes de santé sur la nouvelle gouvernance du département, a lancé ses travaux le mardi 17 janvier 2023 à Coyah. Organisé par la Direction nationale de l’épidémiologie et de la lutte contre la maladie, cet atelier qui durera cinq jours vise à orienter les nouveaux coordinateurs de programmes de santé sur la lettre de mission du Ministère de la Santé d’une part, et sur les grands principes de redevabilité d’autre part.

Au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Secrétaire général qui a présidé l’ouverture des travaux, a rappelé que le département a engagé une restructuration, en créant 13 programmes de santé. Une restructuration qui a été suivie par la nomination des coordinateurs de programmes de santé et leurs adjoints.

Il s’agira désormais, selon Dr Mohamed Lamine Yansané, de faire en sorte que les montants alloués à ces programmes soient décaissés, utilisés pour produire des résultats en faveur de l’amélioration des indicateurs de santé.

Parlant des attentes, il a expliqué qu’au sortir de l’atelier, les participants seront outillés avec les meilleures pratiques en matière de gestion des projets et des programmes. « Chaque coordinateur quittera avec une lettre de mission du Ministre de la Santé qui indiquera les obligations au courant de l’année. Et cette lettre de mission sera évaluée trimestriellement pour voir les progrès réalisés par chacun des programmes. Notre objectif, ce n’est pas toujours de sanctionner mais d’accompagner pour avoir de meilleurs résultats possibles », a souligné Dr Yansané.

Le nouveau représentant pays de l’OMS, Dr. Jean Marie Kipela, chef de file des PTF, a saisi l’occasion pour réaffirmer le soutien de son institution aux autorités du système de santé. « Nous cherchons une bonne coordination et une bonne communication entre les différents programmes qui viennent d’être créés pour faciliter le fonctionnement de toutes ces activités au niveau du Ministère de la Santé », a indiqué le Représentant de l’OMS.

Satisfait de la forte mobilisation des responsables et des partenaires autour de cet atelier, Pr Fodé Bangaly Sacko, Directeur national adjoint de l’épidémiologie et de la lutte contre la maladie a souligné : « il était important pour ma direction de réunir les responsables des programmes afin qu’ils soient orientés et imprégnés des nouveaux éléments qui régissent la gouvernance du département de la santé ».

Le Service Communication & Relations Publiques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 ⁄ 1 =