Plusieurs citoyens de la commune de Kaloum ont répondu présents à l’appel du Réseau Jeunesse Service Guinée, le jeudi 25 janvier 2024. La mairie de la commune a servi de cadre à cette rencontre.

La mobilisation de cette journée vient s’inscrire dans le cadre des activités de sensibilisation entreprise par le Réseau au compte du projet d’amélioration des critères technico-commerciaux des agences de la SEG, lancé depuis environ trois mois sur l’utilisation rationnelle de l’eau de la SEG.

Devant l’assistance, le président du conseil d’administration du réseau jeunesse service Guinée, Alpha Oumar Diallo, a invité les abonnés de Kaloum de veiller à l’utilisation rationnelle de l’eau à travers l’adoption d’un comportement responsable et durable dans le but de contribuer à la réduction des pertes d’eau et éviter les fraudes.

<<Il s’agit du projet d’amélioration des performances des critères technico-commerciaux des agences de la SEG. Vous savez, la population a besoin de l’eau et en quantité suffisante. Et malheureusement, il y a d’autres citoyens qui se servent de cette eau sans payer. Donc le programme cest de lutter contre les fraudes et les pertes commerciales. Nous invitons aussi les élus locaux de dire à leurs concitoyens de signaler les fuites qui sont dans les quartiers et d’utiliser à bon escient l’eau qu’ils reçoivent dans les ménages>>.

Les autorités communales ont à leur tour apporté leur soutien en invitant les citoyens à adhérer à la campagne. Le maire de la Commune, Gassim Soumah, s’est exprimé à cet effet.

<<Cette rencontre de ce matin est très importante. Il s’agit de parler de l’utilisation rationnelle de l’eau. Tout le monde sait que l’eau c’est la vie. Nous recevons l’eau ici à Conakry mais sa provenance est très loin. C’est pourquoi ça vient trois fois dans les ménages. Et l’eau subit des traitements avant d’être distribuée. C’est pourquoi nous invitons les populations pour qu’ils s’acquittent de leurs factures. Si on ne paie pas les factures, la SEG ne peut pas se faire des moyens pour payer les matériels de traitement de l’eau.>>

Il faut souligner que le projet PACT été financé par la Banque Mondiale à hauteur cinq ( 5) millions de dollars. Son représentant à cette cérémonie, Mohamed Kaba, rappelle la mission de son institution.

<<La Banque mondiale a accompagné aussi la SEG pour installer des compteurs dans les ménages afin qu’elle ait un bon résultat. C’est pourquoi si un client consomme l’eau, il ne connaît pas la consommation réelle à la fin du mois quand, et on lui donne la facture il y aura des problèmes. C’est pourquoi on a demandé de remplacer tous les anciens tuyaux par les nouveaux. Et c’est ce que la SEG est en train de faire.>>

Pour sa part, le chef d’agence de la SEG à Kaloum, Ahmed Tidiane Diallo, a au nom de son département, remercié les partenaires de la Banque mondiale pour leur engagement auprès d’eux pour la réussite de leur mission.

<<La banque mondiale nous ont doté les matériels pour corriger les fuites, poser des compteurs sur le terrain pour aider la SEG à fournir une bonne qualité d’eau mais aussi d’assurer la facturation de façon convenable. Donc merci aux partenaires qui ne ménagent aucun effort aujourd’hui pour la réussite de la SEG.>>

La Rédaction 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 × 15 =