L’opération s’inscrit dans un programme de reboisement intitulé « Reboisement citoyen ». Une initiative à travers laquelle l’ONG ACOREC (Agir Contre le Réchauffement Climatique), s’est mobilisée ce dimanche avec l’appui de ses partenaires, pour procéder à la mise à terre de 2 500 plants.

L’activité s’est déroulée sur un site situé sur le long du bras de mer qui sépare le quartier Kaporo du quartier Nongo Contéyah, dans la commune de Ratoma.

Ce projet de reboisement citoyen, comme son nom l’indique, « consiste à inviter chaque citoyen à planter au moins un arbre durant cette saison pluvieuse », selon les dires du Directeur Exécutif de l’ONG, Abdoulaye Gonkou Bah, qui par ailleurs explique les motifs du lancement de cette campagne.

<<Ce projet de reboisement n’est pas notre première fois. Toutes nos actions de reboisement vont à l’endroit des citoyens. C’est comme le challenge  » un anniversaire, un arbre « . En tant que société civile, nous avons estimé que les citoyens jouent un rôle très important dans la protection de notre environnement. Alors il faut forcément que ces citoyens soient impliqués, au lieu de les mettre de côté. C’est dans ce cadre que toutes nos actions mettent un accent particulier sur le citoyen. Pour cette phase de reboisement, nous avons eu à planter 2 500 plants qui correspond à un hectare.

Certains partenaires ont porté main forte à l’ONG ACOREC pour la réussite de cette activité. C’est le cas de la banque UBA qui à travers un geste ont pu mobiliser une bonne quantité de plants en faveur de l’ONG pour montrer que l’action de reboisement fait partie aussi de leur priorité.

<<En tant que banque panafricaine, le reboisement fait partie de notre plan stratégique pour 2023. Alors du coup en collaboration avec l’ONG ACOREC, nous avons conjugué nos efforts afin d’accompagner cette initiative qui est déjà pilotée par le gouvernement, avec le slogan  » un guinéen, un arbre planté et protégé ». Nous avons acheté une centaine de plants pour montrer notre engagement à l’opinion nationale et internationale qu’en tant que banque panafricaine, le reboisement fait partie de l’une de nos priorités>>, a fait savoir Mohamed Pévé Koivogui, représentant de la Banque UBA.

Le lancement de cette campagne de reboisement a été placé sous l’autorité du ministère de l’environnement et le développement durable. Avant de donner le coup d’accélérateur de cette activité, son représentant Monsieur Abdoulaye Djibril Dabo a réitéré avec fermeté l’engagement de son département à accompagner ce projet.

<<Le ministère de l’environnement et le développement durable est fermement engagé pour accompagner toute activité d’ONG ou de la société civile en général qui évolue dans la lutte contre le changement climatique. Actuellement, même en période de la saison des pluies, il fait excessivement chaud. Et l’une des conséquences de ce changement climatique, ce sont les activités humaines à travers la coupe abusive des bois, et même les véhicules que nous conduisons contribuent à réchauffer de manière volontaire ou involontaire le climat. Et cette activité initiée par l’ONG ACOREC , le ministère ne peut qu’accompagner , et faire de toute sa possibilité pour que les autres ONG puissent emboîter le pas.

A rappeler que dans les perspectives, l’ONG ACOREC compte reboiser 25 000 hectares sur l’ensemble du territoire national, ce qui correspond mathématiquement à 10 hectares de surface de terre.

Sylla Youn, pour guineeminesnature.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 + 12 =