Comment reduire les pertes d’eau, éviter le gaspillage et lutter contre les branchements clandestins, telles étaient les mots d’orde de l’ONG “Réseau Jeunesse Service Guinée” au cours d’une campagne de sensibilisation qu’elle a projetée depuis quelques jours dans certains marchés de Conakry. Cette campagne bouclée ce samedi 18 novembre au compte de sa première phase dans les marchés de Wanindara et de la Cimenterie, s’est adressée principalement aux femmes qui restent la principale cible.

Au marché de Wanindara ( Enco5), l’engouement était de taille. Ici certains citoyens ont manifesté leur intérêt vis-à-vis de l’importance du projet. C’est le cas de Aicha Barry, vendeuse au marché.

<< D’abord chez moi j’ai le forage et j’ai aussi l’eau de la SEG. Ça veut dire que je ne manque pas d’eau. Mais malgré tout ça je paie ma facture d’eau de la SEG. Donc je conseille à tout le monde de payer la facture d’eau et d’éviter le branchements clandestin, et surtout le gaspillage d’eau >>

Abordant dans le même sens que son prédécesseur Diamilatou Diallo, dit qu’elle a le compteur chez elle, elle paie régulièrement sa facture d’eau en fonction de ce qu’elle consomme.

Cependant au marché de la Cimenterie, les avis des citoyens sur l’utilisation de l’eau de la SEG sont partagés. C’est le cas de Mamadou Alpha Barry, étudiant diplômé, il dit avoir payé plusieurs fois lles factures de la SEG sans avoir une goutte d’eau chez lui.

Pour sa part, Abdourahamane Diakité, chargé de formation, d’information et de communication au compte de ce projet, estime que cette campagne sert au à contribue à l’amélioration du taux de recouvrement au niveau de la SEG.

<< Comme vous remarquez effectivement c’est une activité de sensibilisation à l’endroit des citoyens notamment les femmes sur l’utilisation rationnelle de l’eau, d’éviter le gaspillage et encore de payer leur facture. C’est ce qui va permettre sans doute à la SEG de pérenniser son service. Alors nous avons remarqué que les femmes se sont beaucoup intéressées. J’ai même été étonné par leur bonne intention vis-à-vis vis de notre activité. Donc ça c’est une bonne chose >>

Il faut rappeler que cette capagne de sensibilisation s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration des performances des critères technico-commerciaux des agences de la SEG, sur financement de la Banque mondiale.

Sylla Youn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =