L’entreprise anglo-australienne Rio Tinto est visée par une enquête britannique pour fraude dans l’obtention d’un contrat d‘exploitation d’une mine en Guinée. L’entreprise aurait bénéficié d’un traitement de faveur pour l’obtention de cette concession minière après avoir versé de l’argent au gouvernement de Conakry.Quelles peuvent être les répercussions de l’enquête sur le déroulement du projet d’extraction?L’enquête de l’office des fraudes britanniques peut-elle fragiliser certains membres du gouvernement guinéen ?Claire Fages, journaliste au service Economie de RFI et spécialiste des matières premières, répond aux questions de Ménard à Douala.

 
Fb-Button
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =