Le secrétaire général du ministère de l’Information et de la Communication, Souleymane Thianguel Bah, a présidé mardi13 décembre 2022, l’ouverture de la revue annuelle du programme de coopération Guinée-UNICEF (2018-2022), dans la salle de conférence du ministère de l’Information et de la Communication.

Cette revue consiste à organiser une réunion inclusive avec tous les acteurs majeurs de la section, incluant les services étatiques (les membres du cabinet, le BSD et la direction nationale de la radio rurale) et les équipes techniques de l’UNICEF.

Elle permet de faire l’état des lieux des projets et programmes, de compiler et organiser les données et autres évidences nécessaires pour renseigner sur tous les indicateurs de progrès mais aussi alimenter le rapportage et les activités de plaidoyer. Mais surtout de faire une bonne coordination et de planification de l’année 2023.

Dans son allocution, le responsable chargé de la communication de l’UNICEF-Guinée, Raymond Kodjo Kouwounou a indiqué que cette revue sera basée sur la question de la redevabilité entre le gouvernement, la coopération Guinée-Unicef mise en œuvre pour faire le suivi de tous ce qui se fait et de toutes les ressources qui sont déployées.

« Elle vise à voir ce qui a été fait à une année donnée et s’inscrit dans le mécanisme de suivi que le programme a mis en œuvre pour pouvoir apprécier les progrès vers les résultats planifiés de l’exercice 2018-2022 par des plans de travail annuel » a-t-il expliqué.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère de l’Information et de la Communication, Souleymane Thianguel Diallo a remercié l’UNICEF et l’ensemble des agences du système des Nations Unies pour le soutien régulier à la Guinée depuis plusieurs années.

La question d’une revue est très pertinente dans le contexte actuel dans notre pays parce que la question de la redevabilité est une question centrale du processus de gouvernance mis en place par le président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya.

« Parce que, lorsqu’on a à disposition des ressources, de l’argent, il est essentiel de savoir à quoi a servi cet argent » a insisté le secrétaire général du ministère de l’information et de la communication.

faapa.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 × 13 =