A travers l’appui du ministère de l’environnement et du développement durable, le Centre National de Surveillance et d’Observation Environnementales a entrepris un programme de collecte de données à Conakry et à l’intérieur du pays. Cette séance de collectes s’est déroulée durant trois mois sur les six objectifs du développement durable inscrits dans le portefeuille du ministère de l’environnement et du développement durable. Les travaux de présentation de ce rapport, son amendement et sa validation ont été lancés le mardi 23 janvier 2024 à la Direction nationale de la Météo.

Selon le directeur national du centre national de surveillance et d’observation environnemental, Mohamed Alhass Sylla, la mise en œuvre de ce projet a été possible grâce à l’implication de son département de tutelle à travers le Fonds de l’Environnement et du Capital Naturel ( FECAN).

<< Pendant trois mois, nous avons collecté des informations auprès des structures de données Environnementales, notamment sur les ODD. Donc après la collecte de ces données, il y a une équipe qui a travaillé sur la rédaction, l’analyse, le traitement et la production du rapport. Donc c’est ce rapport que nous validons aujourd’hui

Comme vous le savez, les ODD sont au nombre de 17 et 169 cibles. Parmi les 17 objectifs, le ministère de l’environnement et du développement durable a pour mission le suivi de six (6) objectifs. Donc ce rapport parle notamment de ces six (6) objectifs. Alors durant ces deux jours, les concertations seront consacrées à l’amendement et à la validations de ce document qui a été produit. C’est grâce à la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable que nous avons bénéficié d’un fonds pour réaliser la collecte des données de Conakry jusqu’à l’intérieur du pays>>.

Les participants sont venus de tous les services sectoriels producteurs de ces données, notamment les ONG et les institutions d’enseignement supérieur. Selon le Directeur, après sa validation, ce rapport sera mis dans la base de données du ministère de l’environnement et du développement durable, et distribué à toutes les structures ayant pris part à sa production.

<<Notre direction possède un site Web et une base de données, donc tous les indicateurs qu’on a seront logés dans cette base de données mises en ligne sur le site Web. Après ça, nous allons distribuer le rapport à toutes les structures qui ont produit ces informations>>.

Les travaux de l’atelier ont été présidés par le Conseiller chargé du développement durable du Ministère de l’environnement et du développement durable, M. Paul Kimahivé Guilavogui. Avant de lancer officiellement les activités, il a tenu à rappeler les contextes qui ont prévalu à la confection de ce document.

<<Je voudrais dire que par rapport aux 17 objectifs des ODD, notre pays avec l’appui du PNUD s’est doté d’un document de stratégie nationale. Le processus d’élaboration a été fait de manière à s’inspirer des 17 objectifs. Mais il est reconnu de constater que la stratégie nationale de développement durable n’est pas suffisamment intégrée dans les activités même dans la communication de la plupart des acteurs qui évoluent dans ce secteur, on parle beaucoup plus des ODD qui sont un instrument transversal au niveau international que l’instrument national que nous disposons…Je voudrais donc vous inviter et attirer votre attention pour le fait que nous disposons ce document, c’est à dire la Guinée dispose d’une stratégie nationale de développement…Il y a un paragraphe essentiel que vous devez consacrer lors de vos travaux à l’intégration ce que vous avez trouvé à l’échelle nationale par rapport à la mise en œuvre des vingt indicateurs environnementaux en comparant aux cibles déclinées dans le document de stratégie nationale>>.

Il faut rappeler que la session qui a été ouverte mardi le 23 a pris fin mercredi 24 janvier, soir deux jours, avec la participation de plus de cinquante personnes.

La Rédaction 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 ⁄ 1 =