La Banque Mondiale a octroyé un prêt de 235 milliards de FCFA au Burkina Faso pour financer des projets  de développement  dans des secteurs stratégiques, marqué bpar la signature de protocole d’accord.

Le premier accord est relatif au financement du Projet d’Appui à l’Enseignement Supérieur (PAES) par un Don d’un montant d’environ 35 milliards de FCFA.

L’objectif de ce projet, qui s’étale sur cinq ans, est de renforcer les institutions d’enseignement supérieur pour améliorer l’accès et fournir une éducation de qualité dans des domaines prioritaires tels que l’agriculture, l’agroalimentaire, la logistique associée à la chaîne de valeur, la formation entrepreneuriale, le commerce, les sciences de la santé, la promotion de la formation des enseignants aux pratiques modernes d’enseignement des mathématiques et des sciences pour le développement du Burkina Faso, etc.

Le deuxième accord est relatif au financement du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (P for R du secteur de l’Eau et de l’Assainissement) d’un montant total d’environ 150 milliards de FCFA, composé d’un Don IDA d’un montant de 50 millions USD, soit environ 25 milliards de FCFA et d’un crédit Scale Up Facility d’un montant de 250 millions USD, soit environ 125 milliards de FCFA.

L’objectif de ce Programme est d’améliorer l’accès aux services d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les zones ciblées. Le projet sera mis en œuvre jusqu’en décembre 2023 sous la tutelle technique du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement.

Le troisième accord est relatif au financement du Projet de Renforcement des Services de Santé (PRSS) par des dons d’un montant total 100 millions USD soit environ 50 milliards de FCFA composés d’un Don IDA d’un montant de 80 millions USD, soit environ 40 milliards de FCFA et d’un Don du Global Financing Facility (GFF) d’un montant de 20 millions USD, soit environ 10 milliards de FCFA. L’objectif du projet est d’améliorer la qualité et l’utilisation des services de santé en accordant une attention particulière à la santé des mères, des enfants et des adolescents, à la nutrition et à la surveillance des maladies.

In koaci

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 2 =