La formation s’est déroulée mardi 20 février 2024 à Lambanyi, à l’initiative de l’Agence belge de développement (ENABEL), à travers le projet Sanita Villes Propres, sur financement de l’Union Européenne.

Pendant une journée, une trentaine de participants composés de journalistes et de responsables des services techniques des communes concernées ont largement échangé sur les notions de base de la gestion des déchets, les techniques d’animation, de communication et quelques conseils pour aborder la question de l’assainissement.

Cette séance vise à établir une communication cohérente autour des questions d’assainissement, selon les dires du formateur, Mamadou Malia Bah, Intervention Manager Communication et Digital au Programme Sanita Villes propres.

<<Nous avons organisé cette formation, c’est pour outiller les journalistes. A la fin, nous avons créé un petit réseau de journalistes spécialisés dans le cadre de l’assainissement pour qu’il y ait vraiment une communication cohérente autour de toutes les questions de l’assainissement qui sont abordées. Parce que souvent, il y a des petits décalages en termes d’éléments de langage>>.

L’objectif recherché au cours de cette formation est d’apprendre aux hommes de médias les notions de base sur la stratégie de communication et de sensibilisation pour un changement de comportement au niveau des populations, ajoute par ailleurs le formateur, Mamadou Malia Bah.

<<Il y a eu un engouement au niveau des participants. Les gens ont suivi avec intérêt la formation qui a été déroulée. Vous avez vu que les échanges étaient tellement libres, comme pour dire que ce n’était pas une communication à sens unique. […]. L’objectif recherché ici, c’est la sensibilisation pour un changement de comportement au niveau de la population>>.

Au sortir de la rencontre, certains participants se sont rejouis de la création d’un réseau de journalistes, qui couvrira désormais toutes les activités d’ENABEL au compte de son programme d’assainissement. C’est le cas de Aliou Diallo, Administrateur général du site planet-environnement.

<<Vous savez, la répétition est une pédagogie. Dans une formation, on puise toujours quelque chose qui peut nous donner une nouvelle orientation, une nouvelle perspective sur ce que nous voulons faire, surtout sur la question de déchets. Aujourd’hui, nous savons qu’il y a beaucoup de déchets au niveau de notre environnement à Conakry. Partout, on voit les déchets. Donc c’est vraiment quelque chose de nouveau dans la mesure où nous voulons mettre en place un réseau de journalistes dans le cadre de la gestion des déchets à Conakry. Avec ce réseau, nous pouvons faire beaucoup de choses dans le cadre de la communication et de sensibilisation des populations>>.

Il faut rappeler que le programme Sanita Villes Propres accompagne les collectivités locales, notamment les communes de Conakry et de Kindia, dans le cadre de l’assainissement.

Younoussa Sylla, pour guineeminesnature.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 × 15 =