Selon les informations du journal Bloomberg, la deuxième puissance mondiale s’apprête à lancer un vaste plan d’investissement qui va bouleverser le marché mondial des mines. D’après Bloomberg, la Chine prévoit de dégager environ 137 milliards de dollars pour de gigantesques projets dans le but de faire basculer son économie dans une autre dimension.

Le marché des ressources minières est l’un des plus dynamiques au monde. Actuellement, l’on constate une folle course aux ressources minières. Les superpuissances mènent la danse. En effet, ces pays abritent de très grandes entreprises qui s’activent à créer le monde de demain. Il se trouve que les ressources minières vont jouer un grand rôle dans ce processus. La Chine est sans doute le plus gros consommateur des produits issus de l’exploitation minière. L’Empire du Milieu raffole notamment des métaux critiques qui sont indispensables dans la construction de diverses technologies.

Selon les informations du journal Bloomberg, la deuxième puissance mondiale s’apprête à lancer un vaste plan d’investissement qui va bouleverser le marché mondial des mines. D’après Bloomberg, la Chine prévoit de dégager environ 137 milliards de dollars pour de gigantesques projets dans le but de faire basculer son économie dans une autre dimension. L’Afrique pourrait tirer le gros lot en captant une grande partie des fonds de ce colossal investissement. En effet, selon diverses estimations, le continent africain possède les plus importants gisements miniers de la planète.

L’Afrique constitue donc un grand enjeu pour les plus grandes entreprises du monde. Cuivre, fer, zinc, cobalt, lithium, tous les minerais les plus inestimables sont présents en Afrique. Suite à la divulgation de cette annonce, de nombreuses compagnies minières ont vu le cours de leurs actions grimper en flèche en bourse. En tant que première consommatrice mondiale de ressources minières, la Chine dicte la tendance. Quand ses besoins sont élevés, le marché international s’emballe. Cependant, lorsque Pékin ralentit ses commandes, le cours des marchés mondiaux devient fébrile.

En investissant 137 milliards de dollars dans un domaine aussi stratégique, l’Empire du Milieu démontre sa puissance et son influence. Le pays asiatique est leader dans divers aspects technologiques et il veut se donner les moyens de mettre à bonne distance ses concurrents comme les États-Unis ou encore l’Inde. Washington aussi multiplie des projets d’investissements miniers surtout en Afrique. Les Américains sont conscients des grandes ambitions des Chinois et ils développent des stratégies pour créer leur propre réseau en Afrique.

C’est au continent africain de savoir tirer profit de la convoitise qu’elle suscite présentement. Le continent africain doit absolument se doter d’un certain nombre de mécanismes qui vont lui permettre de bien exploiter ses ressources minières. Certaines nations l’ont compris et elles mettent désormais l’accent dans les transferts de technologie lorsqu’elles doivent signer des partenariats avec de grosses entreprises. L’Afrique ne doit plus se contenter de son rôle de vendeur. Elle doit pleinement participer à la création de plus-value pour construire le monde de demain.

Avec La Nouvelle Tribune

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =