Au Sénégal, le secteur extractif, dominé par les Mines, représente près de 5 % du PIB. Les principaux produits miniers exploités sont l’or, les phosphates et les sables minéraux.

Au Sénégal, les revenus extractifs ont atteint 275,33 milliards FCFA (443,27 millions $) en 2022. C’est l’annonce faite le 21 décembre par le comité local de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), à l’occasion de son rapport final 2022. Il précise que les revenus miniers représentent 85,61 % du total, soit 235,71 milliards FCFA.

Les revenus miniers ont augmenté de 16 % en glissement annuel, grâce à l’amélioration des flux « Impôt sur le revenu des valeurs mobilières » et « Dividendes versés à l’État ». Les revenus extractifs (Mines et Hydrocarbures) affectés au budget de l’État ont également progressé de 14 % par rapport à 2021, atteignant 242 milliards FCFA. 88 % des revenus du secteur extractif vont donc au budget de l’État, le reste étant réparti entre divers organismes dont PETROSEN, les paiements sociaux et environnementaux et ceux de l’UEMOA et de la CEDEAO.

Le secteur extractif représente par ailleurs 6,85 % des recettes de l’État en 2022, contre 6,94 % l’année précédente. En ce qui concerne le PIB, la part du secteur a aussi légèrement chuté, passant d’environ 5 % en 2021 à 4,5 % en 2022. Les revenus d’exportations extractifs ont en revanche progressé à 32,16 % du total national, contre 30,63 % en 2021.

Pour rappel, le secteur minier sénégalais est dominé par l’exploitation de l’or et de l’acide phosphorique, qui sont les deux principaux produits d’exportation. Suivent les sables minéraux (ilménite et zircon) et le ciment.

(Agence Ecofin)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 × 19 =