Selon le média français  » LesEchos « , la société minière Rio Tinto s’apprête à exploiter le fer de la montagne de Simandou, située dans la région forestière.

« Il aura fallu près de trente ans, marqués par des affaires de corruption et des revirements à n’en plus finir, pour que le gisement de la montagne Simandou en Guinée soit enfin exploité », explique le médias.

« Sauf nouveau coup de théâtre, les différentes compagnies disposant des droits miniers, dont le géant Rio Tinto, devraient donner les premiers coups de pioche en 2024 ».

« Il s’agit d’un des plus grands projets miniers au monde qui a nécessité au total près de 20 milliards de dollars d’investissement pour son développement, comprenant la construction des mines ainsi que des infrastructures ferroviaires et portuaires pour acheminer le minerai vers les ports d’exportation », mentionne le média dans un article exclusivement réservé aux abonnés.

Dans les jours à venir, notre site guineeminesnature.com tentera de rentrer en contact avec les responsables de Rio Tinto pour d’amples informations.

A suivre…

Mohamed Camara,  pour www.guineeminesnature.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 × 9 =