Guinée : une centrale solaire pour couvrir 40 % des besoins énergétiques de la mine d’or Kiniero

42965

(Agence Ecofin) – En avril dernier, un plan de fusion-acquisition entre les compagnies Robex Resources et Sycamore Mining a été annoncé. L’un des premiers objectifs de l’entité qui naîtra de cette opération sera de relancer d’ici 2025 la production à la mine d’or Kiniero en Guinée, propriété actuelle de Sycamore.

La compagnie minière Robex Resources a conclu avec le néerlandais Vivo Energy un accord d’exclusivité pour qu’il développe une solution hybride d’énergie solaire et thermique pour le projet aurifère Kiniero, en Guinée. La future centrale devrait, apprend-on, couvrir 40 % des besoins énergétiques de la mine d’or et lui permettre d’éviter la production de 27 000 tonnes de CO2 chaque année.

L’information intervient alors que les deux partenaires viennent de boucler la construction et l’installation d’une centrale solaire hybride à la mine d’or Nampala, propriété de Robex au Mali. « Nous sommes fiers d’avoir introduit l’énergie solaire dans notre mine de Nampala, et nous avons été ravis par le niveau de professionnalisme et de dévouement de nos partenaires chez Vivo Energy », commente d’ailleurs Benjamin Cohen, PDG de Robex Resources.

Si pour le moment la mine d’or Kiniero n’est pas encore officiellement la propriété de Robex Resources, ce n’est plus qu’une question de temps peut-on déduire de ce développement. La société est en effet en pleine opération de fusion avec le chypriote Sycamore Mining à qui l’Etat guinéen a confié le projet depuis 2019.

Pour rappel, Kiniero a produit un total de 418 000 onces d’or durant 12 années d’exploitation avant d’être placée sous régime de maintenance et entretien début 2014. A sa fermeture, les ressources minérales de la mine étaient estimées à 1,5 million d’onces d’or.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × un =

Résoudre : *
3 − 2 =