Après la coulée du premier lingot d’or à Kouroussa en juin 2023, Hummingbird prévoyait l’entrée en production commerciale de la mine pour fin mars 2024 au plus tard. Ce délai ne sera finalement plus respecté, en raison d’un litige contractuel qui oppose la compagnie à son principal sous-traitant.

Hummingbird Resources a confirmé le 28 mars que la production commerciale ne sera pas effective sur sa mine d’or Kouroussa au premier trimestre 2023, comme c’était initialement prévu. La compagnie britannique précise que le processus sera retardé jusqu’au rétablissement de la capacité de la mine, affectée depuis quelques semaines par un litige contractuel.

Depuis la mi-mars, en effet, le principal sous-traitant de Hummingbird, Corica Mining Services, a en effet suspendu les opérations d’extraction à Kouroussa, invoquant des impayés de 27 millions de dollars. Hummingbird assure qu’il s’agit d’une rétention volontaire des paiements en raison d’une violation de contrat par Corica. Les deux parties tentent depuis quelques jours de trouver un compromis.

« En début de semaine, l’équipe de direction de la société a rencontré un certain nombre d’acteurs clés en Afrique de l’Ouest. L’objectif de ces discussions était de redémarrer les opérations minières à Kouroussa dès que possible et de tracer la voie à suivre pour atteindre des niveaux de production commerciale durables », explique la compagnie.

Pour rappel, la mine d’or Kouroussa est entrée en production en juin dernier. Elle peut livrer annuellement en moyenne 120 à 140 000 onces durant les trois premières années d’exploitation commerciale avec une moyenne annuelle de 100 000 onces sur une durée de vie initiale de 7 ans.

Avec agenceecofin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =