Guinée : Des cadres du projet Souapiti dénoncent l’injustice

49

Vingt (20) cadres sur cent quarante-trois (143) du maître d’ouvrage du projet de barrage hydroélectrique de Souapiti, ont animé une conférence de presse jeudi, 29 avril 2021, à Conakry, pour dénoncer l’injustice dont ils ont été victimes de la part des responsables du projet Souapiti, il y a de cela cinq (05) ans, et réclamer la promesse de 50% d’augmentation sur leurs salaires.

Paul Kokoly Haba, un cadre du département réinstallation du projet Souapiti, a rappelé qu’ils ont été victimes d’injustice depuis le projet Kaleta, bien avant Souapiti. Parce que soutient-il, certains parmi eux ont travaillé dans le projet de barrage Kaleta et Souapiti.

« La direction générale du projet Souapiti a engagé les travailleurs sans les donner de contrat. Dans cette administration, il n’y a pas de congé annuel, on ne délivre pas de bulletin de salaire, il n’y a pas de diplôme égal salaire égal et non plus de pris en charge médicale des travailleurs. En plus de tout cela, nous nous sommes trouvés en fin du projet libérer, sans même assister à l’inauguration du barrage », a-t-il fait savoir.

Il renchérit en disant : « Pourtant, on avait tenu une assemblée générale sur le site de Souapiti avec le nouveau directeur général après sa nomination qui, à l’issue de cette rencontre, nous avait promis des contrats qu’on devrait recevoir bientôt. Mais depuis qu’il a fait cette promesse, il n’y a jamais eu de contrat écrit.

Les 50% d’augmentation sur nos salaires promis dès qu’il y aura amélioration des conditions de vie, jusqu’à notre libération du projet, nous n’avons pas reçu ces 50% sur nos salaires. Plutôt, on a été remerciés en nous donnant dix (10) mois de salaire chacun », a fustigé M. Haba.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × 4 =

Résoudre : *
18 − 7 =