Forum mondial de l’eau de Dakar : les travaux ont pris fin sur des notes d’engagements et d’espoir à travers une déclaration dénommée  » déclaration de Dakar 2022″

11317

C’est la salle de conférence de l’auditorium du CICAD à Diamniadio, que la cérémonie de clôture s’est tenue ce vendredi dans une salle qui a refoulé du monde. Témoignant ainsi, s’il en besoin de l’intérêt accordé a la question cruciale de l’eau dans le monde.

Plusieurs interventions ont ponctué cette cérémonie en présence du Ministre Sénégalais de l’eau et de l’Assainissement Sérigne Mbacke THIAM, de la Vice Présidente du Conseil Mondial de l’eau Mme Assma Benkira, de l’ancien Président de la Tanzanie, Président du Conseil africain de l’eau et des délégués de l’Indonésie, prochain pays qui abritera la 10 ème édition du forum mondial de l’eau en 2024.

Ce forum était un grand « succès  » aux dires des initiateurs, quand à la qualité de l’organisation, des partenariats noués, et des perspectives qui en ont découlé et contenus, dans le document synthèse des travaux. Parmi les conclusions donc, citées en cinq (5) axes, figurent , « l »amélioration des infrastructures et des ouvrages hydrauliques, la sécurité hydrique, la préservation de la biodiversité, la coopération internationale pour la gestion intégrée et durable des ressources et les financements innovants ». Et ce n’est pas tout. Le Président de comité d’organisation, le maître d’œuvre du Forum de Dakar, Abdoulaye SENE, poursuivant, a affirmé que « le forum de Dakar ne sera pas un forum de plus et que les conclusions ne seront pas rangés dans les terroirs ».

Il ajoute d’autres engagements et non des moindres, contenus dans ce qu’ils ont appelé »initiative de Dakar 2022, à savoir entre autres, « Garantir le droit à l’eau potable et à l’assainissement, favoriser le droit international humanitaire dans la résolution des conflits liés à l’eau, assurer la cohérence dans les interventions des secteurs, de l’eau, de l’agriculture, de l’énergie, des mines ».

Aussi, « Garantir la disponibilité de la ressource et la résilience, à travers une gestion intégrée et durable et la protection des zones humides, le financement de la sécurité de l’eau, à travers des emplois bleus et verts, en faveur des jeunes et des femmes du monde, promouvoir une gouvernance inclusive du secteur de l’eau et des modes de gestion innovants et durable » n’ont pas été occultés.

IL a enfin été proposé d’accorder je cite, une attention soutenue aux organismes de bassins notamment acquiferes et promouvoir l’hydrodiplomatie entre les peuples et Gouvernements du monde. Il faut rappeler enfin, que c’est l’Indonésie qui abritera la 10ieme édition du forum mondial de l’eau en 2024.

Idi CA pour radioenvironementguinee.org.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

treize − sept =

Résoudre : *
25 ⁄ 1 =