Environnement : les charbonniers de Dubréka entendent changer d’activités

38

les charbonniers de Bouramayah Wassou Sous-Préfecture de Tanènè Préfecture de Dubréka entendent opter pour d’autres activités génératrices de revenus en lieu et place du commerce de charbon de bois a constaté l’AGP.

Toujours traqués par les gardes forestiers de la contrée, ces charbonniers ont pour unique argument pour se tirer d’affaire, l’augmentation récente du prix du carburant qui passe de 9 à 11 mille GNF.

« Cette augmentation dont les effets sont ressentis sur le panier de la ménagère à Conakry ne laisse aucune marge bénéficiaire à notre profession pour nourrir nos familles », a martelé N’famara Yattara charbonnier qui a ajouté que pour obtenir de nos jours un chargement de charbon en provenance de la brousse, il faut débourser 700.000 GNF au titre de frais de carburant au lieu de 200.000 GNF jadis d’où la source de notre démotivation a-t-il conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × trois =

Résoudre : *
20 − 8 =