À peine mis en service à la fin du mois de janvier, les activités de la raffinerie de pétrole du groupe chinois Sentuo Oil et sa licence sont suspendues par les autorités ghanéennes.

La suspension faite suite à l’enquête menée par deux think-tanks ghanéens spécialisés dans le secteur de l’énergie qui accusent Sentuo Oil de ne pas respecter les standards de production, d’opérer sans tous les documents légaux et de fournir des produits impropres à la consommation.

La National Petroleum Authority (NPA), autorité de régulation du secteur pétrolier au Ghana, a ainsi décidé de suspendre la licence du groupe en attendant les résultats des enquêtes qui seront menées.

Source: projetafriquechine.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =