Le Directeur général de l’autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) était devant les médias ce vendredi, 16 décembre 2022 pour présenter le bilan des actions menées dans le secteur courant 2022 et le plan stratégique 2023-2025. Dans sa communication, Sékou Oumar Barry a indiqué que depuis l’avènement du CNRD, la nouvelle équipe dirigeante de l’ARPT a enclenché un vaste chantier de réforme allant dans le sens du développement du secteur de la Poste et des Télécommunication et du renforcement de la gouvernance institutionnelle conformément à la vision édictée par les nouvelles autorités de la Transition. Des reformes qui ont permis d’instaurer une relation de confiance entre les consommateurs, l’industrie et l’État grâce à la mobilisation de l’ensemble des leviers mis à sa disposition.

Parlant du plan institutionnel, l’ARPT a procédé à l’adoption de certaines décisions afin d’encadrer plus rigoureusement le secteur des Télécommunications, la Poste et les Transactions électroniques. Il s’agit de l’encadrement de la tarification des services de téléphonie mobile qui a permis de rendre gratuits les appels vers les centres d’appels des opérateurs, de diminuer les tarifs des appels entre opérateurs de 50% et de supprimer les 20GNF sur le trafic intra- réseaux ayant conduit à la reprise de bonus accordés aux consommateurs, la mise en place de sanctions pour manquements aux obligations du temps de relève des dérangements des équipements cœurs pour le suivi des obligations liées à la qualité et la continuité des services de télécommunications, l’approbation du protocole de mesure de la couverture et de la qualité de service des réseaux mobiles en République de Guinée afin d’harmoniser la méthodologie de contrôle et de l’acceptation des résultats de contrôle, l’obligation de connexion des opérateurs de téléphonie mobile et fournisseurs d’accès Internet à au moins deux stations d’atterrissement sous-marins en République de Guinée qui permet d’assurer la réduction des coûts sur les communications internationales et la redondance et la sécurité des données afin d’éviter que la Guinée ne soit coupée du monde en cas de panne.

Dans le dans le cadre de sa mission d’appui technique au Ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, l’ARPT a aussi participé à l’élaboration de certains textes réglementaires visant notamment à optimiser les recettes de l’Etat, et à suivre les obligations liées au service universel et à la qualité de service. Cela, afin de favoriser la fourniture d’un meilleur service internet dans les foyers en République de Guinée et à un coût abordable. Elle a procédé à l’élaboration de cahiers des charges pour favoriser le déploiement des réseaux métropolitains devant permettre de fournir l’Internet haut débit aux clients finaux et de créer la concurrence au niveau de la station d’atterrissement sous-marin pour avoir une redondance pour cette infrastructure critique et permettre l’abordabilité et l’adoption de l’Internet haut débit dans le pays tout en enlevant le monopole sur ce segment.

Pour veiller à une bonne régulation et assurer ses missions de contrôle, l’ARPT a mené de nombreux audits et études et s’est dotée d’un ensemble d’outils avec la mise en place de 9 plateformes modules pour la supervision des trafics, des flux de transactions électroniques, de la certification des revenus et la lutte contre la fraude:

La mise en place d’une Plateforme de Monitoring des Flux de Trafics Télécoms en temps réel qui permet de superviser en temps réel les trafics (Voix, SMS et Data) des Opérateurs de téléphonie mobile et Fournisseurs d’Accès Internet (FAI). La Plateforme de certification ou contrôle de revenus qui permet de vérifier la conformité des revenus déclarés par les opérateurs et leurs revenus réels pour édifier la Direction Générale des Impôts La Plateforme de Lutte contre la Fraude Télécoms qui permet la détection des appels frauduleux, le contournement des voies normales d’écoulement de trafics en temps réel. Elle contribue à la diminution des appels frauduleux. La Plateforme de Monitoring du Mobile Money qui permet de superviser en temps quasi réel l’ensemble des transactions réalisées par les établissements de monnaie électroniques. La Plateforme d’analyse des flux de trafic data et OTT qui permet de l’ensemble du trafic data générés par tous les Opérateurs et FAI dans notre pays (volume, nature etc.) La Plateforme de Registre Centralisé d’identification des Appareils Mobiles et Enregistrement des Cartes SIM qui permet de gérer l’ensemble des terminaux mobiles existants et entrant dans notre Pays (disponible bientôt ). Elle permet surtout d’identifier les terminaux non conformes aux normes de la GSMA, clonés, volés, non déclarés aux niveaux des services des Douanes afin d’augmenter les recettes de l’Etat. La Plateforme de Supervision des Services Financiers Numériques et de Lutte Contre la Fraude liée aux Transactions Électroniques qui permet de collecter les données en temps quasi réel et de superviser l’ensemble des Flux. Une Plateforme de Portabilité des Numéros qui permettra aux abonnés d’un réseau de migrer vers un autre réseau en gardant le même numéro de téléphone (MSISDN). Cette solution sera mise en service en temps opportun. La plateforme BIG DATA qui permettra de stocker les données de masse afin de faire les analyses et d’identifier les axes d’orientation.

L’autorité de régulation des postes et télécommunications aussi réalisé d’autres projets comme l’aménagement d’un centre de supervision (NOC) moderne permettant aux équipes de monitoriser en temps réel les indicateurs de performance des réseaux de téléphonie mobile et FAI, ainsi que les statistiques liées aux trafics et la mise en place d’un laboratoire d’homologation afin de vérifier la conformité des équipements radioélectriques entrant en Guinée. L’acquisition d’un outil de simulation de couverture a permis a la population de pouvoir apprécier le niveau de couverture de chaque opérateur et de savoir les technologies indispensables ainsi que la qualité du service fournie par chaque opérateur et ce sur toute les localités en Guinée. Dans le domaine du renforcement de la coopération internationale, l’ARPT sous l’impulsion des nouvelles autorités, s’est engagé a renforcer la présence des cadres guinéens a des postes au sein des grandes instances internationales, régionales spécialisées dans le secteur des TIC.

Cette rencontre a également été une occasion pour la Direction générale de l’ARPT de présenter le plan stratégique 2023-2025. Ce plan est reparti en 4 axes dont la gouvernance, réglementation et régulation, projection des intérêts des consommateurs et des administrés et innovation. Ce plan a un total de 9 objectifs stratégiques, 17 programmes et 43 projets.

Lu sur fatalainfos

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 − 1 =