Ils étaient une centaine de leaders d’opinion, de chefs religieux et de responsables des quartiers à s’être massivement mobilisés hier mardi 28 novembre 2023, dans l’enceinte de l’agence de la SEG située dans le quartier Wanindara en haute banlieue de Conakry.

Cette rencontre entre dans la phase 2 de la campagne de communication et de sensibilisation projetée par le Réseau jeunesse service Guinée, en collaboration avec la société des eaux de Guinée, sur financement de la Banque Mondiale.

La rencontre de cette journée avait pour objectif d’informer et de sensibiliser ces responsables locaux, pour devenir une part active dans le changement de comportements des abonnés dans l’utilisation rationnelle de l’eau de la SEG, selon Habib Diallo, Directeur Exécutif du Réseau Jeunesse Service Guinée.

Pour sa part, le Directeur régional de la SEG de ville de Conakry, Bourhane Traoré, estime que cette campagne de communication permet de résoudre beaucoup problème, tels que la lutte contre le gaspillage d’eau et les fraudes, la normalisation des branchements et l’amélioration du taux de recouvrement, pour ne citer que ceux-là.

<< Vous avez constaté dans les quartiers qu’il y a beaucoup de fuites d’eau, nous sommes en train de réparer ces fuites…Donc nous avons tous les matériels nécessaires pour réparer ces fuites dans les six agences concernées par ce projet. Donc ce projet est venu pour réduire les pertes d’eau, améliorer le ratio de facturation et le taux de recouvrement. Les citoyens peuvent nous appeler sur le numéro vert 119 pour nous rapporter tout problème d’eau concernant la SEG au niveau de leurs quartiers >>.

Après avoir pointé du doigt quelques difficultés auxquelles ses habitants sont confrontés dans leur quartier pour l’obtention d’eau potable, le chef de quartier de Wanindara 1, Elhadj Moussa Conté, rassure de multiplier ces messages jusque dans les mosquées.

<< En ce qui concerne la population de Wanindara, nous ferons tout pour ne pas que ceux qui ont de l’eau dans les ménages ne le gaspillent pas. Je vais dire aussi aux travailleurs de la SEG surtout ceux qui font les branchements clandestins d’arrêter. Quand ils arrêtent tout ira bien, mais s’ils n’arrêtent pas c’est la pagaille qui va continuer. L’eau c’est la vie et la vie c’est l’eau. Donc vouloir gaspiller l’eau ce n’est pas bien. Nous allons passer les messages de sensibilisation dans les mosquées pour que ceux qui ont de l’eau ne la gaspille pas et qu’ils s’acquittent de leur devoir de paiement de facture >>.

A signaler qu’au cours de ces échanges, le Réseau jeunesse service Guinée et leurs partenaires de la SEG, ont lancé une invite à l’endroit de leurs hôtes en précisant qu’au cas où quelqu’un constaterait des fuites d’eau dans les quartiers d’informer la société au risque de perdre plusieurs mètres cubes d’eau. Ce qui réduirait considérablement, disent-ils, la déserte en eau potable dans d’autres familles.

Sylla Youn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 − 1 =