Kamsar/Pêche : Une embarcation de poissons fumés chavire et les pertes estimées à des certaines de millions de FG

25685

Il s’agit d’une pirogue transportant des marchandises en provenance de la Guinée Bissau qui a chaviré dans la nuit de mardi à mercredi aux larges de port Fory de Kamsar.

Selon les témoignages recueillis sur place, la barque contenait une énorme quantité de poissons fumés dont le coût s’élèverai à environ 3 milliards de FG.

Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée par contre d’énormes dégâts matériels ont été constatés.

Au lendemain de ce naufrage fumés, c’est la désolation totale chez les victimes. Trouvé sur les lieux, Tidiane Sow, le capitaine de l’embarcation, explique les circonstances de l’accident. « Nous avons rencontré un vent violent suivi de fortes vagues en haute mer dans la nuit de mardi à mercredi, malheureusement l’embarcation a coulé tout son contenu emporté, rien n’a pu être sauvé. Quand-même plus de peur que de mal car il n’y a aucune perte en vie humaine».

Selon ce responsable du port FORY de Kamsar Aboubacar Sylla, situé au nord-ouest de la Guinée c’est ici que tout le pays se ravitaille en poisson fumé. Cependant, il déplore le manque d’accompagnement de la part du gouvernement. « Les quatre régions naturelles de la Guinée s’approvisionnent ici en poissons fumés. Et nous exerçons cette activité de manière légale. Malheureusement aucun accompagnement de l’état pour notre sécurité, les pirogues que nous avons sont vétustes »

Pour éviter ces naufrages à répétitions souvent causés par des fortes vagues, accompagnés de vents violents et le mauvais état des embarcations, la présidente des femmes vendeuses de poissons fumés Kadiatou CONDÉ interpelle les autorités en charge de la pêche. « Nous vivons de cette activité, on ne travaille pas dans les bureaux mais nous participons à travers ce commerce de poissons fumés au développement de notre pays. Le président de la république doit faire face à nos préoccupations. La marchandise que nous avons perdue s’élève à trois 3 milliards de francs ».

Ce n’est pas la première que de tels accidents de mer sont enregistrés sur les côtés de Kamsar. Le dernier cas en date remonte à 2020, le drame avait coûté la vie à trois pêcheurs artisanaux.

Avec radioenvironementguinee.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 + cinq =

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =