C’était dans la nuit du 15 juillet 2016 qu’une petite junte militaire liée à une organisation terroriste dénommée Fethullah Gülen(FETO) a tenté un coup d’Etat contre le gouvernement démocratiquement élu de la Turquie. Les comploteurs ont essayé de saisir les principales provinces, y compris Istambul et Ankara. Les putschistes ont attaqué des civils avec des chars et des hélicoptères, faisant ainsi plus de 250 morts et des milliers de blessés.

A  l’occasion donc de la commémoration de cette date, l’Ambassade de Turquie en Guinée a organisé une cérémonie de présentation de vidéos sur les évènements tragiques survenus à ces jours. L’objectif était de montrer comment le peuple turc a résisté face aux groupes terroristes tout en exigeant à ces derniers de se rendre pour le bien de la démocratie.

Du côté guinéen, la délégation était conduite par le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, en compagnie de ses membres, tels que le ministre d’Etat Conseiller à la présidence, Tibou Camara, du ministre de la communication, Amara Sombaré, de la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Mme Kaba Mariam Sylla, du Chef  d’Etat-major général des forces armées guinéennes, Général Namory Traoré. Il y avait également des hommes d’affaires turcs qui étaient massivement représentés.

Après une série d’interventions, il revenait à Madame l’Ambassadeur Turque en Guinée, Mme Nur Sagman, de prendre la parole pour d’abord rappeler les circonstances de l’attaque terroriste, et ensuite de remercier les autorités guinéennes d’avoir été au côté de son pays pendant les moments de crises.

« C’était une tentative de coup d’Etat qui a été réprimé par le peuple qui est sorti dans la rue suite à la demande de notre président. Ce sont les disciples du groupe terroriste qu’on appelle FETO. C’est eux, ils étaient présents depuis longtemps en Turquie, et même dans beaucoup de pays avec leurs écoles. On avait commencé à découvrir un peu quel était leur but. Le but était de s’emparer du pouvoir de la Turquie.  Et malheureusement, c’est un mouvement qui existe partout, et qui a existé aussi en Guinée avec les écoles Citadelles, comme vous le savez. Mais le président Alpha Condé a tout de suite compris avec son équipe pour prendre des dispositions par rapport à tout ce qui s’est passé pour protéger son pays en fermant ces écoles. Et d’autre part, il nous a aidés aussi à plaider notre cause dans les autres pays en Afrique, parce que ces écoles existent un peu partout dans le monde.
La présence des autorités guinéennes ici nous a montré  encore une fois de plus comment l’amitié turco-guinéenne est forte. Vous avez vu sur les images comment on a survécu. Il y a eu des civils qui étaient sortis dans la rue. Il ya eu 251 martyrs, et des milliers de blessés graves, il y en a certains qui ont perdu la vue, leurs jambes, leurs bras. Ça c’est une leçon. Je souhaite que la Guinée ne vive pas cela. Je pense que ceci est une preuve d’amitié entre nos deux chefs d’Etat. Je remercie la presse guinéenne pour être ici pour partager avec nous notre douleur pour commémorer nos martyrs »,
a affirmé Mme Nur Sagman, Ambassadeur Turc en Guinée.

Au nom de la Guinée, l’honneur revenait au premier ministre de s’exprimer devant les diplomates. Dr Ibrahima Kassory Fofana s’est dit être choqué, voire offusqué de la triste réalité qu’a vécue le peuple turc.  Cependant, il réitère le soutien indéfectible de la Guinée envers la Turquie. Il a également souhaité de bonne coopération et le raffermissement des relations d’affaires entre les deux pays.

« Nous sommes fiers malgré cette triste réalité en Turquie depuis que le pays a montré au monde une leçon d’histoire. Nous avons vu un peuple se lever et se soulever pour dire non, il n’est plus possible de rompre l’ordre constitutionnel. Cette leçon d’histoire, je crois que le monde avec l’admiration, l’a retenu. Les temps sont passés où l’insurrection militaire où civile peut rompre l’ordre constitutionnel. Je voudrais donc vous réitérer tout le soutien de la Guinée au peuple turc. Vous l’avez rappelé madame l’ambassadeur, la Guinée n’a pas hésité. Il a été le premier pays à mettre dehors et à fermer les écoles de ces terroristes. Non seulement il a fait en Guinée, mais le Pr Alpha Condé a fait la plaidoirie en Afrique pour que le continent africain sorte de cette menace terroriste en déboutant ces terroristes de nos écoles. L’éducation est certainement l’un des canaux les plus fragiles, parce que ça aide à instaurer l’idéologie terroriste. Nous sommes heureux aujourd’hui de voir l’Afrique presque dans son ensemble se débarrasser de ce risque grâce à l’intervention personnelle du Pr. Alpha Condé qui a apporté tout son soutien à son frère et ami, le président Recep Tayyip Erdoğan, pour que cette menace sorte de nos réalités. Je réitère encore une fois la solidarité agissante de la Guinée envers la Turquie. Et me féliciter de bonne relation de coopération aussi bien les premiers pas de la TIKA dans le développement de la Guinée et le raffermissement de nos relations d’affaires entre les deux pays », dit le PM guinéen, Dr Kassory Fofana.

La cérémonie a pris fin par une collation organisée pour la circonstance.

Younoussa Sylla, envoyé Spécial

662322478 /657513361

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

No Comments