Alimentation: des citoyens mécontents face à une hausse du prix de la viande

510390

A Fria, depuis quelques jours, le prix de la viande s’est envolé sur le marché central. Le kilogramme qui se vendait à 30.000 Fg, a connu une légère hausse en début de semaine. Il se négociait à 35.000 Fg à la boucherie et cela a attisé la colère des consommateurs qui crient au vol et à l’arnaque.

« Depuis longtemps, ils tentent d’augmenter le prix mais les autorités leur ont dit de ne pas augmenter. Ils n’écoutent pas les autorités, ils augmentent comme ils veulent. Même avec 30.000 Fg, on a du mal à consommer la viande, ce n’est pas à 35.000Fg qu’on pourra l’acheter. Ils aiment se comparer à ceux de Conakry alors que là-bas c’est la capitale, les conditions de vie ne sont pas les mêmes qu’ici à Fria. Ils n’ont qu’à faire attention et diminuer les prix sinon nous aussi on peut mal agir, on va les bouder et les laisser avec leur viande ou bien on va venir fermer la boucherie parce qu’ils qu’ils ne pèsent pas bien. Le kilogramme n’est même pas au complet, ils nous volent et augmentent les prix encore. On en a marre ! » a déclaré un client rencontré au marché.

Selon le président de l’association des bouchers, cette augmentation est due à plusieurs facteurs.

« On ne fait pas exprès d’augmenter les prix. Si on le fait c’est parce qu’il y a des raisons bien déterminées. Nous allons à Dubréka et à Conakry pour nous procurer de ces animaux à des prix exorbitants, entre deux et quatre millions selon le poids et la taille, ensuite on paie le transport. En vendant en 30.000, nous ne gagnons rien alors que le commerce se fait pour faire des bénéfices » s’est défendu Ousmane Diallo.

Relevant de la commune urbaine, les bouchers confrontés aux difficultés énumérées par leur responsble, ont été convoqués par les autorités communales afin de trouver une solution idoine au problème.

“ C’est le jour de la fête qu’ils ont voulu augmenter le prix de la viande mais nous leur avons dit d’attendre qu’on se retrouve. Après la fête, on s’est retrouvé, ils nous ont étalé leurs problèmes, ils nous ont fait savoir que leurs collègues de certaines villes revendent à 35.000 ou plus. Maintenant qu’ils ont commencé à vendre à 35.000, nous les avons encore convoqué pour trouver un consensus » a expliqué la première vice-maire Mamadou Batco Diallo.

A l’issu de plusieurs heures de discussion, les bouchers sont autorisés à vendre le kilogramme de viande à 33.000 fg dans la préfecture de Fria jusqu’à nouvel ordre même si cette décision des autorités communales est critiquée d’une part, par les bouchers eux-mêmes qui sollicitent dans ce cas une diminution des taxes, et d’autres part par les consommateurs dont la situation économique est précaire malgré la reprise des activités à l’usine Rusal-Friguia.

Lu sur friaguinee.net

SHARE
Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here