Le Ghana, connu comme la «Côte de l’Or» pendant la période coloniale, a récemment dépassé l’Afrique du Sud en tant que premier producteur d’or du continent. En 2019, le pays a produit plus de 142,4 tonnes d’or. Cette production est en grande partie attribuable aux entreprises traditionnelles et aux mineurs artisanaux, qui contribuent de manière significative à la production d’or du Ghana.

L’Afrique, riche en diversité culturelle et en ressources naturelles, a beaucoup à offrir sur la scène internationale. Un domaine dans lequel le continent se distingue est la production d’or. Cinq pays africains en particulier se démarquent en tant que principaux producteurs d’or, malgré le fait qu’ils ne soient pas les plus grands détenteurs de réserves d’or. Ces pays sont le Ghana, l’Afrique du Sud, le Soudan, le Mali et le Burkina Faso.

 

Ghana – Une étoile montante

Le Ghana, connu comme la «Côte de l’Or» pendant la période coloniale, a récemment dépassé l’Afrique du Sud en tant que premier producteur d’or du continent. En 2019, le pays a produit plus de 142,4 tonnes d’or. Cette production est en grande partie attribuable aux entreprises traditionnelles et aux mineurs artisanaux, qui contribuent de manière significative à la production d’or du Ghana.

Afrique du Sud – Un géant historique

L’Afrique du Sud a longtemps dominé l’industrie de l’or en Afrique. Cependant, en raison de la baisse des grades de minerai d’or au cours des huit dernières décennies, le pays a perdu sa première place au profit du Ghana. Malgré cela, l’Afrique du Sud reste un acteur majeur, avec une production de 118,2 tonnes d’or en 2019.

Soudan – Un potentiel sous-estimé

Le Soudan, le troisième plus grand pays d’Afrique par sa superficie, a produit plus de 76,6 tonnes d’or en 2019. L’or soudanais se trouve dans la région d’Eriab des montagnes de Nuba, le long des régions alluviales du fleuve Nil et dans des formations de veines de quartz à Obaidiya et au Nord Kurdufan.

Mali – Un saut notable

Le Mali, pays d’Afrique de l’Ouest, a connu une augmentation significative de sa production d’or, passant de 61,2 tonnes en 2018 à plus de 71 tonnes en 2019. Cette production provient à la fois de grandes entreprises minières et de mineurs artisanaux, contribuant de manière significative à l’économie du pays.

Burkina Faso – Un outsider performant

Enfin, le Burkina Faso, avec une production de 62 tonnes d’or en 2019, complète la liste des cinq principaux producteurs d’or en Afrique. Bien qu’il ne soit pas aussi connu que certains de ses homologues en matière de production d’or, le pays a réussi à se hisser dans le top cinq grâce à ses efforts soutenus.

Bien que ces pays soient des producteurs d’or majeurs, à part l’Afrique du sud, ils ne sont pas nécessairement les plus grands détenteurs de réserves d’or. Par exemple, l’Algérie, l’Afrique du Sud, la Libye, l’Egypte et le Maroc ont les plus grandes réserves d’or en Afrique. Cela souligne un décalage entre la production d’or et la détention de réserves d’or, suggérant que la richesse en ressources naturelles d’un pays ne se traduit pas nécessairement par des réserves importantes.

La production d’or a des implications significatives pour l’économie de ces pays, en particulier en termes de création d’emplois, de contributions aux revenus du gouvernement par le biais des taxes et des redevances, et de stimulation du développement économique local. Cependant, l’industrie de l’or comporte également des défis, notamment en matière d’environnement et de droits de l’homme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 + 15 =