Pour rappel, le Soroptimist est une organisation internationale de femmes engagées dans les affaires et dans la vie professionnelle. Elle regroupe plus de 70.000 membres œuvrant à travers des projets de service afin de promouvoir les droits humains et le statut de la femme.

Dans le cadre de la poursuite de ses ambitions, les membres du réseau tiennent à ces jours à Conakry leur 28ème Assemblée Générale. Cette assemblée se déroule du 7 au 9 février 2019, avec pour objectif d’envisager des pistes et solutions en vue de la promotion du bien être de la femme et de l’enfant en Afrique de l’ouest et du centre.

Présidée par la première dame de la République de Guinée, Mme Hadja Djènè Kaba Condé, la rencontre a pour thème « Femme, environnement et Civisme ». Plus d’une centaine mobilisée, venue essentiellement du Nigeria, du Mali, du Bénin et de la Sierra.

Parmi elles, Mme Bintou Diané Konaté, membre du ‘’Club Espoir Bamako’’. Fière de  participer à cet évènement, la représentante du Mali parle des défis auxquels elles font face.

« Le Club Soroptimist international agit pour le bien être de la femme et de l’enfant. Donc nous créons des écoles, des forages, des maternités et tout ce qui va dans le bien être de la femme et de l’enfant. Lorsque la femme est bien dans une société, tout est bien. Car c’est la femme qui s’occupe de l’enfant et c’est elle qui s’occupe du mari. Alors nous, nous agissons pour le bien être de celle-ci et de toute la société en général.

Pour la première dame de la République, Hadja Djènè Kaba Condé, les femmes africaines subissent beaucoup de fléau. Elle cite entre autres le manque de choix et de détermination dans les décisions. Ainsi, elle interpelle celles-ci à se doter de courage et abnégation afin de maintenir leur équilibre dans la société.

«  La femme se retrouve souvent la situation qu’elle n’a pas choisie. La femme doit choisir, soit une étude, soit un métier. Voilà ce que nous souhaitons pour les femmes. Une fois qu’on a fait ce choix, s’ajouterons d’autres qui vont nous libérer afin d’avoir une vie meilleure », a-t-elle fait comprendre.

Hadja Djènè Kaba Condé dans son intervention a insisté sur la question d’immigration clandestine. A cet effet, elle exhorte les femmes à retenir les enfants afin d’éviter des morts en méditerranée.

« Je lance un appel à toutes les femmes présentes ici à retenir les enfants en Afrique. Il y a trop de mort en méditerranée. Pourtant, il y a de quoi faire en Afrique. Et c’est à vous les associations d’aider ces jeunes, leur tendre la main pour ne pas qu’ils aillent mourir en mer. Les parents sont tellement désespérés qu’ils revendent leurs terrains et tout ce qu’ils possèdent pour envoyer l’enfant à la mort », a-t-elle insisté avant d’estimer que le vrai bonheur qu’on puisse gagner se trouve chez soi.

Avant de terminer ses propos, la première dame de la République a remercié les organisatrices pour cette initiative. Puis, elle les a rassurées du soutien indéfectible de sa fondation PROSMI afin de promouvoir le Soroptimist international en Guinée et partout où le besoin se présente.

Sylla Youn

 

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

No Comments